Un policier de la C.-B. accusé d’avoir commis une arme à feu chargée alors qu’il n’était pas en service le jour de la fête du Canada


Un agent de la GRC comparaîtra pour la première fois devant le tribunal provincial de Williams Lake le 5 octobre pour des accusations de possession d’armes à feu à autorisation restreinte. (Photo de Monica Lamb-Yorski – Williams Lake Tribune)

Un policier de la C.-B. accusé d’avoir commis une arme à feu chargée alors qu’il n’était pas en service le jour de la fête du Canada

Const. Olavo Castro aurait été retrouvé avec une arme à feu chargée et restreinte à Williams Lake



Des accusations liées aux armes à feu ont été approuvées contre un agent de la GRC de la patrouille routière de la Colombie-Britannique, en lien avec un incident hors service le jour de la fête du Canada à Williams Lake.

Le service des poursuites de la Colombie-Britannique a déclaré que le const. Olavo Castro est accusé d’un chef d’occupation d’un véhicule sachant qu’il y avait une arme à feu à autorisation restreinte et d’un chef de possession non autorisée d’une arme à feu à autorisation restreinte chargée dans un véhicule à moteur.

Ses accusations ont été assermentées lundi (29 août) à la cour provinciale de Williams Lake.

La première comparution de Castro pour les accusations est prévue pour le 5 octobre à Williams Lake.

Comme l’affaire est maintenant devant le tribunal, le ministère public a déclaré qu’il ne divulguerait pas d’autres détails.


monica.lamb-yorski@wltribune.com
Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter

GRC de BashawWilliams Lake


Créez un compte gratuit dès aujourd’hui et recevez les principaux titres dans votre boîte de réception du lundi au samedi.