Un plongeur découvre une épée vieille de 900 ans datant des croisades

Shlomi Katzin a attaché une caméra GoPro à son front, a enfilé ses palmes de plongée et a sauté dans les eaux au large de la côte du Carmel en Israël, impatient d’aller explorer.

Sur le sol sablonneux de la mer Méditerranée, il a trouvé une épée. Les archéologues détermineront plus tard qu’il avait environ 900 ans. Il pesait quatre livres, mesurait environ quatre pieds de long et provenait de la troisième croisade, selon les experts.

« Oh oui, il a été surpris et heureux », a déclaré Jacob Sharvit, directeur de l’unité d’archéologie marine à l’Autorité des antiquités d’Israël.

M. Katzin a dit qu’il donnerait l’épée à l’agence de M. Sharvit, mais il ne voulait qu’une chose : une photo avec l’arme incrustée d’obus.

Image

Crédit…Nir Disteleld/Autorité des antiquités d’Israël

La découverte de samedi a été bien accueillie dans un pays très fier de son histoire et doté d’une loi exigeant que tout artefact trouvé soit restitué à la nation.

L’épée faisait partie de plusieurs artefacts découverts par M. Katzin, qui a refusé d’être interviewé car il a dit qu’il ne voulait pas que la découverte soit à son sujet. Il a également trouvé des ancres en pierre et des fragments de poterie qui remontent à des centaines d’années. Mais rien n’était plus impressionnant que l’épée, que M. Sharvit a décrite comme « extrêmement rare ».

Tous les articles ont été trouvés dans le même site de 1 000 pieds carrés. L’autorité est au courant de l’emplacement depuis juin, après qu’une tempête a déplacé le sable. Pourtant, trouver des artefacts reste insaisissable en raison du mouvement du sable.

« Il est normal de trouver des épées en mauvais état, mais celle-ci a été trouvée sous l’eau – et sous l’eau, elle a été conservée en très bon état », a déclaré lundi M. Sharvit. « C’est la première fois que nous trouvons une belle épée comme celle-ci. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *