Dernières Nouvelles | News 24

Un pays a imposé 74 % des exécutions connues en 2023

Le nombre d’exécutions effectuées dans le monde a atteint en 2023 son plus haut niveau depuis huit ans, en grande partie à cause d’un seul pays, selon Amnesty International. Même si le nombre de pays appliquant la peine de mort est tombé à 16, le plus bas historique, Amnesty a enregistré au moins 1 153 exécutions l’année dernière, soit une augmentation de 30 % par rapport à 2022, rapporte le BBC. Parmi ces exécutions, 853 — soit 74 % — ont été réalisées par le gouvernement iranien. « Les autorités iraniennes ont fait preuve d’un mépris total pour la vie humaine et ont intensifié les exécutions pour des infractions liées à la drogue, soulignant encore davantage l’impact discriminatoire de la peine de mort sur les communautés les plus marginalisées et les plus pauvres d’Iran », a déclaré la secrétaire générale d’Amnesty, Agnès Callamard. Temps.

Les exécutions en Iran ont bondi de 48 %, contre 576 en 2022 et 314 en 2021. Amnesty note que 20 % des peines de mort en 2023 ont été prononcées contre des personnes appartenant à la minorité ethnique baloutche, qui ne représente que 5 % de la population. Au moins 545 exécutions auraient violé le droit international. Environ 50 % de ces cas étaient dus à des accusations liées à la drogue, pour lesquelles la peine de mort est considérée comme illégale au regard du droit international relatif aux droits humains, a déclaré Amnesty. La Chine est le véritable pays qui exécute le plus grand nombre de bourreaux au monde, avec des milliers de personnes exécutées chaque année, selon Amnesty. Mais il n’a pas été inclus dans le rapport car ses numéros sont gardés secrets. « De même, Amnesty n’a pas été en mesure de fournir des chiffres pour la Corée du Nord et le Vietnam, pays soupçonnés d’avoir largement recours aux exécutions », indique le rapport.

Après l’Iran, l’Arabie saoudite est le deuxième pays où le nombre d’exécutions a été le plus élevé, avec 172, ce qui représente 15 % du total mondial. Les États-Unis arrivent en troisième position avec 24 exécutions, soit six de plus qu’en 2022. Le bilan de 2023 est le plus élevé au monde depuis 2015, année où au moins 1 634 exécutions ont eu lieu, selon la BBC. Cependant, le nombre de pays appliquant la peine de mort était le plus faible à ce jour, la Biélorussie, le Japon, le Myanmar et le Soudan du Sud s’étant abstenus de procéder à des exécutions, contrairement à 2022. Les États-Unis sont « le seul pays occidental développé où la peine capitale figure toujours dans la loi ». livre », note la BBC. « Le président Biden doit cesser de retarder sa promesse d’abolir la peine de mort fédérale », a déclaré Callamard. (Plus d’histoires d’exécution.)




Source link