Skip to content

PHOTO DE DOSSIER: Le représentant américain John Ratcliffe (R-TX) témoigne devant une audience de nomination du Sénat sur le Capitole à Washington, États-Unis, le 5 mai 2020. Andrew Harnik / Pool via REUTERS / File Photo

WASHINGTON (Reuters) – Le comité sénatorial américain du renseignement a voté mardi en faveur du parti pour appuyer la nomination par le président Donald Trump du représentant républicain John Ratcliffe au poste de directeur du renseignement national.

Le comité a déclaré que le vote était de 8 à 7, en partie en partie, avec les républicains de Trump soutenant le candidat et le comité démocrates opposés.

Son vote de confirmation au Sénat devrait être proche. Les collègues républicains de Trump détiennent une majorité de 53 à 47 sièges et se séparent rarement du président, mais Ratcliffe n'a pas convaincu les démocrates.

Aucun vote au sol n'est prévu. Cela pourrait avoir lieu dès cette semaine, selon la rapidité avec laquelle les dirigeants républicains détermineront s'ils ont les 51 voix nécessaires pour la confirmation.

Trump a d'abord déclaré qu'il nommerait Ratcliffe, membre du comité du renseignement de la Chambre des représentants, directeur de l'intelligence nationale l'an dernier. La nomination n'a pas été avancée au milieu des questions sur son manque d'expérience et de réputation partisane, mais le président républicain l'a de nouveau nommé cette année.

Le sénateur Marco Rubio, président par intérim de la commission des renseignements, a déclaré qu’il se réjouissait de voter pour la confirmation de Ratcliffe.

Par ailleurs, Rubio a déclaré aux journalistes mardi qu'il avait reçu une dérogation lui permettant de rester président du comité sénatorial des petites entreprises tout en dirigeant temporairement le groupe de renseignement.

Le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, a annoncé lundi que Rubio occuperait le poste de président du renseignement par intérim après que son collègue républicain, le sénateur Richard Burr, a déclaré qu'il se retirerait lors d'une enquête fédérale sur ses transactions boursières.

Reportage de Mark Hosenball, reportage supplémentaire de Patricia Zengerle; écrit par Patricia Zengerle; édité par Howard Goller et Dan Grebler

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.