Skip to content

(Reuters) – La journaliste d'investigation Julia Angwin, récipiendaire du prix Pulitzer, a été réembauchée, a été limogée en avril en tant que rédactrice en chef de The Markup, une start-up centrée sur la technologie qu'elle a cofondée. Mardi.

The Markup, qui n’a pas encore lancé son site d’information, a pour objectif d’examiner les effets de la technologie sur la société au moyen d’un journalisme piloté par les données. Financé par Craig Newmark, fondateur de Craiglist, la Fondation Ford et d’autres, il a suscité l’intérêt pour sa structure à but non lucratif à un moment où les organisations de médias à but lucratif des États-Unis se débattent.

Angwin, un vétéran du Wall Street Journal et de ProPublica, a été licencié après s'être brouillé avec ses cofondateurs, Jeff Larson, également de ProPublica, et Sue Gardner, ancienne directrice exécutive de la Wikimedia Foundation.

La démission ultérieure de sept cadres supérieurs a mis en doute l'avenir de l'organisation. Larson et Gardner sont partis depuis.

«Nous avons une équipe exceptionnelle et notre mission reste la même: un journalisme de responsabilisation technologique rigoureux, basé sur des preuves», a tweeté Angwin mardi.

Elle a déclaré que les membres du personnel qui avaient démissionné étaient de retour dans la salle de rédaction et que le site allait commencer à paraître plus tard cette année.

Le balisage a annoncé la nomination de Nabiha Syed, vice-présidente et avocate générale adjointe de BuzzFeed, au poste de présidente.

Evelyn Larrubia, journaliste d'investigation qui travaillait auparavant pour le Los Angeles Times, sera la rédactrice en chef des enquêtes, a précisé le journal.

Reportage de Sheila Dang; Édité par Sonya Hepinstall

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *