Un navire en difficulté au large des côtes des Émirats arabes unis est «sûr» après le départ des pensionnaires, selon l’agence de la marine britannique au milieu des informations faisant état d’un détournement iranien

« Les pensionnaires ont quitté le navire. Le navire est en sécurité. Incident terminé » a déclaré mercredi la United Kingdom Maritime Trade Operations (UKMTO), sans préciser ni identifier le navire en question.

L’agence de navigation, fondée par la Royal Navy britannique et composée de réservistes, a annoncé mardi qu’un navire sans nom était susceptible de « détourner » au large des Émirats arabes unis dans le golfe d’Oman, qui est relié au golfe Persique

Le Times a cité des sources gouvernementales britanniques disant que le pétrolier Asphalt Princess battant pavillon panaméen avait été détourné par un groupe d’hommes armés, qui auraient agi au nom de l’Iran. Selon le site Web de suivi des navires MarinceTraffic.com, le navire a changé de cap et a commencé à se diriger vers les eaux iraniennes au large du port de Jask tôt mercredi, mais s’est ensuite arrêté et a changé de cap vers Oman.

Abolfazl Shekarchi, porte-parole de l’armée iranienne, a rejeté le rapport de détournement d’avion dans le Golfe comme « une sorte de guerre psychologique », tandis que le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a déclaré que Téhéran considère les rapports sur de tels incidents dans la région « très méfiant ».

L’incident signalé survient dans un contexte de tensions accrues dans la région, alors que le transport maritime international est devenu à plusieurs reprises l’otage du conflit entre l’Iran et l’Occident.

Les États-Unis, le Royaume-Uni et Israël ont accusé l’Iran d’une attaque de drones contre le pétrolier israélien Mercer Street au large des côtes d’Oman jeudi soir, qui a tué deux membres d’équipage. Téhéran a nié toute implication.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés ? Partagez cette histoire !

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.