Skip to content

SCertains des militants emprisonnés ont témoigné devant un juge à Riyad en mars pour avoir été agressés physiquement et sexuellement en prison.

Les témoignages concordaient avec les affirmations de Human Rights Watch, selon lesquelles certaines des femmes auraient été agressées sexuellement, auraient fait de la planche à voile et auraient été suspendues au plafond pendant de longues périodes.

Loujain, la plus importante des militantes arrêtées pour sa longue campagne en faveur du droit de conduire des femmes et de la fin de la tutelle masculine dans le royaume ultra-conservateur, n'a pas comparu devant un tribunal.

Les deux soeurs et frère de Loujain, qui vivent tous en dehors de l’Arabie Saoudite, sont devenus des militants de sa cause.

Une autre soeur, Alia, a tweeté qu'elle devrait accepter l'offre.

«Refuse ce qui s'est passé même si vous devez enregistrer cela à la caméra», a-t-elle écrit. "Ce qui est important, c'est que tu sois avec nous, tu me manques."

Source

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *