Skip to content
Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Jeffrey Epstein a été retrouvé pendu dans sa cellule peu avant 7 heures du matin et a été transporté à l'hôpital presbytérien-Lower Manhattan de New York, où il a été déclaré mort

L’examinateur en chef de NYC a achevé l’autopsie de Jeffrey Epstein mais indique que la cause du décès est en attente de plus d’informations, car elle ne révèle aucune vidéo de surveillance du moment où il s’est pendu.

"La décision du médecin légiste est en attente d'informations supplémentaires pour le moment", a déclaré Barbara Sampson, médecin légiste en chef, dans un communiqué.

«À la demande des représentants du défunt et du procureur fédéral, j'ai autorisé un pathologiste privé (le Dr Michael Baden) à observer l'autopsie. C'est une pratique de routine.

La nouvelle survient après qu'une source ait déclaré au New York Post qu'il n'y avait aucune vidéo du moment où il est décédé dans sa cellule de prison du Metropolitan Correctional Center.

On dit que les caméras filment les portes de chaque cellule pour montrer à quiconque entre ou sort de la cellule, mais elles ne pointent pas à l'intérieur.

Samedi, il a été révélé que les deux gardiens de la prison d'Epstein, qui auraient omis de suivre la procédure et de vérifier les prisonniers toutes les 30 minutes, travaillaient de longues heures supplémentaires la nuit où le pédophile s'était suicidé.

L'ancien financier, âgé de 66 ans, a été retrouvé pendu dans sa cellule de prison peu avant 7 heures du matin. Il a été transporté à l'hôpital presbytérien-Lower Manhattan de New York, où il a été déclaré mort.

Un responsable de la prison a confié au New York Times que l'un des gardiens travaillait pour la cinquième fois consécutive dans un petit pénitencier, tandis que le second agent pénitentiaire avait été contraint de faire des heures supplémentaires.

Une source avait déclaré que deux gardiens de prison du Metropolitan Correctional Centre sont tenus de contrôler séparément tous les prisonniers toutes les 30 minutes, mais cette procédure n'a pas été suivie du jour au lendemain.

En outre, toutes les 15 minutes, les gardes sont tenus de vérifier une fois de plus les prisonniers surveillés au suicide.

La décision de retirer de la surveillance des suicides d’Epstein, qui est peut-être le détenu le plus en vue du système pénitentiaire fédéral, a déconcerté d’anciens gardiens et des anciens combattants du système pénitentiaire fédéral.

Une source distincte a révélé à DailyMail.com qu'Epstein avait en fait déclaré aux gardiens de prison et aux autres détenus qu'il pensait que quelqu'un avait tenté de le tuer dans les semaines précédant son décès.

L'initié, qui avait vu le financier déshonoré à plusieurs reprises lors de son incarcération au Metropolitan Correctional Center, affirme également qu'Epstein, normalement réservé, semblait être de bonne humeur.

"Rien n'indiquait qu'il pourrait tenter de se suicider", a déclaré la source à DailyMail.com

'D'après ce que j'ai vu, il commençait enfin à s'adapter à la prison. Je pense qu'il a été réconforté par la rigidité de sa nouvelle vie. '

Mais son suicide survient deux semaines après son hospitalisation à la suite de ce qui pourrait être une première tentative de se suicider.

Le 24 juillet, Epstein a été conduit d'urgence à l'hôpital sous la garde de la police après avoir été découvert à demi conscient sur le sol de sa cellule de prison en position fœtale. Il a passé plusieurs heures à recevoir des soins médicaux avant d'être ramené en prison.

Il n'a pas été confirmé si Epstein avait tenté de se suicider ou s'il avait été attaqué à l'intérieur de sa cellule de prison.

La nouvelle selon laquelle les gardes n'ont pas suivi la procédure et les craintes d'Epstein d'être une cible viennent au milieu de l'indignation croissante selon laquelle le pédophile aurait échappé à la justice et que ses victimes présumées pourraient ne jamais être fermées, ce dont elles ont désespérément besoin.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Le New York Post a publié une photo de Jeffrey Epstein transporté à l'hôpital peu de temps avant sa mort, samedi matin

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Un sac noir censé contenir le corps d'Epstein a été photographié en train d'être sorti de l'hôpital presbytérien-Lower Manhattan de New York samedi après-midi.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Epstein était détenu sans caution au Metropolitan Correctional Center de Manhattan sous l'inculpation de complot et de trafic sexuel. L'un des gardiens travaillait pour la cinquième fois consécutive dans la prison à effectifs réduits tandis que les deuxièmes agents pénitentiaires étaient forcés de faire des heures supplémentaires, a déclaré une source.

Preet Bharara, ancien avocat américain basé à Manhattan, a expliqué que les gardes retiraient généralement tout prisonnier placé sous surveillance préventive de l'unité spéciale de logement où était logé Epstein. L'unité sépare les détenus tels que les agresseurs sexuels présumés de la population en général pour leur protection.

"Il semble donc qu'Epstein était dans l'unité spéciale de logement (USH), mais pas encore sous surveillance préventive, ce qui, selon le programme de prévention du suicide de BOP, nécessite son retrait de l'USD", a-t-il tweeté samedi.

Bharara a déclaré qu'il était abasourdi, ajoutant: "Il est possible qu'Epstein soit placé sous surveillance préventive pendant un certain temps, puis qu'il soit retourné à l'USD prématurément. Le ministère de la Justice dit que le FBI enquête. Le public mérite des réponses.

"Il y aura à la fois une enquête du FBI et une enquête de l'inspecteur général sur la mort d'Epstein."

Bharara avait déclaré que le suicide d'Epstein avait probablement été enregistré par des caméras de prison, ajoutant: "On espère qu'il sera complet, probant et sûr", a-t-il tweeté.

Le procureur général Bill Barr a déclaré qu'il était "consterné" d'apprendre qu'Epstein avait réussi à se suicider dans sa cellule de prison fédérale et avait ordonné au FBI de mener une enquête sur le décès du pédophile.

Dans une déclaration publiée samedi, il a déclaré: «Je suis consterné d'apprendre que Jeffrey Epstein a été retrouvé mort tôt ce matin, apparemment d'un suicide alors qu'il était détenu par le gouvernement fédéral.

'M. La mort d'Epstein soulève de graves questions auxquelles il faut répondre. Outre l'enquête du FBI, j'ai consulté l'inspecteur général qui ouvre une enquête sur les circonstances de la mort de M. Epstein. '

Selon un responsable pénitentiaire, Epstein était détenu dans une unité spéciale dotée d'une sécurité accrue, mais il n'était pas activement interrogé par les agents de l'établissement.

"C'est très choquant pour eux de mettre fin à sa surveillance anti-suicide", a déclaré à NBC News Cameron Lindsay, un ancien gardien.

«Pour quelqu'un d'aussi prestigieux, avec ces allégations et ce grand nombre de victimes, qui a eu une tentative de suicide au cours des dernières semaines, vous ne pouvez prendre aucun risque. Vous le laissez sous surveillance jusqu'à ce qu'il sorte de là.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

La nouvelle membre du Congrès Alexandria Ocasio-Cortez s'est adressée à Twitter peu après l'annonce de la nouvelle de la mort du millionnaire: «Nous avons besoin de réponses. Beaucoup d'entre eux'

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Des milliers d’autres ont depuis fait écho à l’appel de l’AOC et exprimé leurs propres soupçons sur la disparition prématurée d’Epstein, dont le représentant du Congrès du Congrès de la Floride, Matt Gaetz.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Le sénateur républicain Rick Scott de Floride a suggéré la possibilité d'un acte criminel dans la mort d'Epstein

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Preet Bharara, un ancien avocat américain basé à Manhattan, a déclaré qu’il était abasourdi, ajoutant: «Il est possible que Epstein soit placé sous surveillance préventive, puis renvoyé prématurément à la SHU. Le ministère de la Justice dit que le FBI enquête. Le public mérite des réponses '

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Le procureur général Bill Barr s'est dit "consterné" d'apprendre qu'Epstein était capable de se suicider dans sa cellule de prison fédérale et a ordonné au FBI d'enquêter sur la mort du pédophile

Dans le même temps, un certain nombre de personnalités bien connues de Washington ont demandé plus d'informations sur ce qui est arrivé à Epstein.

La nouvelle membre du Congrès Alexandria Ocasio-Cortez s'est adressée à Twitter peu après l'annonce de la nouvelle de la mort du millionnaire: «Nous avons besoin de réponses. Beaucoup d'entre eux'.

«Je suis d’accord avec AOC», a déclaré Matt Gaetz, membre du Congrès de la Floride. "Le président @RepJerryNadler devrait donner la priorité à une enquête judiciaire sur la façon dont Jeffrey Epstein est mort en détention fédérale (dans le quartier de Nadler!) À la suite de la confirmation Kavanaugh (qui a déjà eu lieu) et du canular Russie (qui ne s’est jamais produit)."

Les candidats à la présidence de 2020, Amy Klobuchar et Kirsten Gillibrand, ont également exigé la transparence des détails relatifs au décès d'Epstein.

Beaucoup d'accusateurs d'Epstein et de leurs avocats ont exprimé leur colère que l'agresseur ne subirait jamais de conséquences, mais les responsables fédéraux se sont engagés à poursuivre leur enquête même après sa mort.

«À ces courageuses jeunes femmes qui se sont déjà manifestées et aux nombreuses autres qui ne l’ont pas encore fait, laissez-moi réaffirmer que nous restons déterminés à vous défendre», a déclaré samedi le procureur américain Geoffrey Berman.

"Et notre enquête sur la conduite reprochée à l'acte d'accusation, qui comprenait un chef d'accusation de complot, est toujours en cours."

La référence de Berman au décompte des complots suggère que les complices des crimes d'Epstein pourraient bientôt faire l'objet d'accusations.

Parmi les complices présumés nommés dans des poursuites civiles figurent Ghislaine Maxwell, petite amie d'Epstein, et son ancienne employée, Nadia Marcinkova.

Les amis et les associés d’Epstein pourraient également faire l’objet d’allégations alors que le milliardaire et Maxwell «auraient donné pour instruction à certaines victimes d’avoir des relations sexuelles avec des invités et d’offrir des massages érotiques à leurs invités.

Virginia Roberts Giuffre a affirmé dans une déposition de 2016 qu'elle était adolescente lorsqu'elle a été forcée à avoir des relations sexuelles avec George Mitchell, ancien chef de la majorité du Sénat représentant le Maine de 1980 à 1995, l'ancien gouverneur du Nouveau-Mexique, Bill Richardson, et le duc d'York, Prince Andrew. .

Jennifer Araoz, qui a accusé Epstein de l'avoir violée dans son manoir de Manhattan à l'âge de 15 ans, a déclaré: "Nous devons vivre avec les cicatrices de ses actes pour le restant de nos jours, sans jamais subir les conséquences des crimes il a commis la douleur et le traumatisme qu'il a causés à tant de personnes », a-t-elle déclaré.

Epstein est parti, mais il faut encore que justice soit faite. J'espère que les autorités poursuivront et poursuivront en justice ses complices et ses facilitateurs et veilleront à ce que ses victimes obtiennent réparation ».

L'avocat d'Araoz, Kimberly Lerner, a déclaré: «Tout un réseau lui a permis et a permis que cela se produise. Il est temps que tous ceux qui en font partie soient tenus pour responsables.

L'avocate de Giuffre, Sigrid McCawley, a déclaré dans une déclaration que "la prise en compte de la responsabilité engagée par les voix de victimes courageuses et véridiques ne devrait pas prendre fin" avec la mort d'Epstein.

Jena-Lisa Jones affirme avoir 14 ans lorsqu'elle est devenue victime d'Epstein en Floride. Le jeune homme de 30 ans a déclaré dans un communiqué: "Dieu aura son jugement maintenant."

Michelle Licata, qui a déclaré avoir été victime en Floride à l'âge de 16 ans, a déclaré qu'elle ne voulait pas sa mort.

«Je voulais juste qu'il soit tenu responsable de ses actes. Aussi simple que cela, dit Licata.

'Comment quelqu'un de haut placé se suicide-t-il? Ils devaient avoir des caméras sur lui! Eva Ford, la mère de la victime d'Epstein, Courtney Wild, aurait dû être payée pour détourner le regard, a déclaré au Miami Herald.

Lisa Bloom – qui représente trois des victimes présumées de la traite à des fins sexuelles du milliardaire – a partagé une déclaration de l'un de ses accusateurs anonymes.

'Je n'aurai jamais le sentiment de fermer maintenant. Je suis furieux que la prison ait pu permettre que cela se produise et que ses autres victimes et moi-même ne le verrons jamais face aux conséquences de ses actes horribles », lit-on dans le communiqué. «J'espère que celui qui a permis que cela se produise fait également face à un type de conséquence. Vous nous avez volé l'énorme morceau de guérison dont nous avions besoin pour continuer notre vie. '

Bloom avait tweeté peu après l'annonce de sa mort que les accusateurs auraient préféré que sa justice soit traduite par une déclaration de culpabilité.

"Le prédateur Jeffrey Epstein s'est suicidé", a déclaré Bloom sur Twitter. «Au nom des victimes que je représente, nous aurions préféré qu'il vive pour pouvoir faire face à la justice.

Cependant, Bloom a déclaré que ses clients peuvent toujours trouver un moyen d'obtenir justice.

«Nos affaires civiles peuvent toujours se poursuivre contre ses biens», a-t-elle poursuivi. «Les victimes méritent d’être réparées pour les dommages qu’elles ont causés tout au long de leur vie. Nous commençons à peine.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Le corps a été chargé sur une civière et placé à l'arrière d'un véhicule utilitaire sport noir avant d'être transféré dans une fourgonnette blanche pour être transporté au bureau du médecin légiste.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Epstein s'est pendu dans sa cellule du centre correctionnel de Manhattan tôt samedi matin

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

On voit le personnel de l'hôpital en train de préparer une fourgonnette de coroner blanc avant que le corps d'Epstein ne soit chargé à l'intérieur

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Un coroner examinera maintenant le corps d'Epstein, tandis que le FBI et l'inspecteur général ouvriront des enquêtes sur les circonstances de sa mort.

Brad Edwards, qui représente Virginia Roberts Giuffre et Wild, a déclaré à Fox News: «Le fait que Jeffrey Epstein ait été capable de commettre l'acte égoïste de prendre sa vie pour personne, son monde d'abus, d'exploitation et de corruption s'est effondré de manière malheureuse et prévisible.

"Même si nous nous sommes engagés dans des batailles juridiques controversées pendant plus d'une décennie, ce n'est pas la fin que quiconque cherchait."

Edwards a ajouté: 'Les victimes méritaient de voir Epstein tenu responsable, et il devait à tout le monde qu'il souffre d'accepter la responsabilité de toutes les souffrances qu'il a causées. Il n'est jamais trop tard pour transmettre des informations. Nous continuerons à représenter ses victimes et nous ne nous arrêterons pas dans leur quête de finalité et de justice. '

Sénateur du Nebraska, Ben Sasse a écrit une lettre à Barr, lui disant que "la tête doit rouler".

"Le ministère de la Justice a échoué et, aujourd’hui, les co-conspirateurs de Jeffrey Epstein pensent qu’ils auraient peut-être signé un dernier accord," a déclaré le sénateur. «Tous les membres du ministère de la Justice – du personnel du siège principal de la justice au geôlier de nuit – savaient que cet homme présentait un risque de suicide et que ses sombres secrets ne pouvaient être autorisés à mourir avec lui.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Le suicide d'Epstein survient juste deux semaines après son hospitalisation, après avoir tenté de se suicider. Il est photographié à New York en janvier.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Epstein est photographié avec son associée et ancienne petite amie, Ghislaine Maxwell, en 2005. Vendredi, des documents judiciaires explosifs concernant un procès intenté en 2015 contre Maxwell étaient descellés, révélant de nouveaux détails accablants concernant les crimes présumés d'Epstein.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Le suicide choquant d'Epstein intervient 24 heures à peine après que les documents du tribunal de Virginia Roberts Giuffre (photo) aient été descellés

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Epstein a été incarcéré au Metropolitan Correctional Centre (photo). Des policiers en train de patrouiller devant la prison samedi après-midi

Joe Scarborough appelle 'taureau ***' sur le suicide d'Epstein alors que des théoriciens du complot prétendent que le pédophile a été assassiné

L'animateur de MSNBC, Joe Scarborough, a déclaré que Jeffrey Epstein ne se serait pas tué en prison et que des Russes auraient pu être impliqués.

Alors que les théories du complot suggérant qu'Epstein ne se suicidait pas, elle était plutôt assassinée et commençait à submerger les médias sociaux, Scarborough a versé ses deux sous.

«Les autorités ne pourraient pas garder Epstein en vie en le mettant sous surveillance 24h / 24? l'hôte a tweeté. «Comme c'est pratique pour beaucoup d'hommes riches et puissants.

«Un type qui disposait d'informations qui auraient pu détruire la vie d'hommes riches et puissants finit par être tué dans sa cellule de prison. Comme on pouvait s'y attendre … russe.

«Il aurait tenté de se suicider il y a deux semaines. Et est-il autorisé à terminer le travail maintenant? Bullsh **. '

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Alors que les théories du complot suggérant qu'Epstein ne se suicidait pas, elle était plutôt assassinée et commençait à submerger les médias sociaux. Scarborough ajouta ses deux sous

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Scarborough (à droite) a suggéré que certains seraient soulagés par la mort du pédophile (photo de gauche en janvier)

Scarborough a continué à attiser les flammes en suggérant que certains seraient soulagés par la mort du pédophile.

«De puissantes figures démocrates et républicaines exhalant un grand soupir de soulagement, ainsi qu'un professeur de Harvard ou deux, écrit-il avant d'ajouter:« Les riches et les puissants s'en tireront encore une fois en violant de jeunes filles.

Mais l'ennemi de Trump n'était pas le seul grand nom à exprimer son scepticisme sur la capacité du détenu à se suicider dans une partie hautement sécurisée de la prison peu de temps après son retrait du suicide surveillé.

Lynne Patton, administratrice régionale du ministère du Logement et du Développement urbain et loyaliste de Trump, a même partagé un extrait de la couverture du décès d’Epstein par DailyMail.com.

Elle a commenté: 'Hillary'd !! P.S. Dites-moi quand je suis censé me sentir mal à propos de cela.

Cela semblait être une suggestion que Bill et Hillary Clinton étaient impliqués d'une manière ou d'une autre dans la mort, vu que l'ancien président et Epstein étaient autrefois des associés.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Lynne Patton, administratrice régionale du ministère du Logement et du Développement urbain et loyaliste de Trump, a partagé un extrait de la couverture de la mort d'Epstein par DailyMail.com et a commenté: "Hillary'd !! P.S. Dites-moi quand je suis censé me sentir mal à propos de ça '

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Les photos montrent un lettrage bleu pâle devant la maison de ville d'Epstein, située dans l'Upper East Side, d'une valeur de 77 millions de dollars, l'une des plus grandes maisons privées de Manhattan.

Un théoricien du complot a même griffonné 'XOXO Hillary + Bill' sur le trottoir devant la maison de ville d'Epstein, située dans l'Upper East Side, d'une valeur de 77 millions de dollars.

Le FBI a effectué une descente dans la maison en juillet, où il a découvert un "vaste trésor" de centaines, voire de milliers, de photographies obscènes de jeunes femmes ou de jeunes filles.

Le «XOXO», qui signifie «câlins et bisous», est une façon de signer un message de sorte qu'il semble avoir été écrit par Hillary et Bill Clinton.

Le message suit le hashtag #ClintonBodyCount qui a circulé sur les réseaux sociaux par des théoriciens du complot dans le but de pointer du doigt Bill et Hillary, ajoutant ainsi aux spéculations et à la confusion entourant la mort d'Epstein samedi matin.

Michael Coudrey, l'un des co-fondateurs de la nouvelle droite américaine, a écrit: "RUPTURE: Allégation de" dysfonctionnement de l'appareil photo "hier soir au MCC, où Jeffrey Epstein a été enfermé à clé #EpsteinFiles."

Coudrey était également l'un des défenseurs du hashtag #ClintonBodyCount et a suggéré que le couple ait eu sa part de l'assassinat en tuant également Seth Rich, un employé du Comité national démocrate. Les théoriciens du complot pensaient qu'il avait divulgué les courriels de la DNC en 2016.

Beaucoup de ceux qui utilisaient le hashtag étaient des bots.

Et bien que le président Donald Trump n'ait pas commenté le décès de son ancien ami Epstein, il a retweeté une théorie du complot reliant Bill et Hillary au suicide.

Le flux Twitter de Trump inclut un lien vers un site de nouvelles de dernière heure affirmant que des documents judiciaires non révélés ont révélé que "les plus grands démocrates, y compris Bill Clinton, ont fait un voyage privé dans" l'île de la pédophilie "de Jeffrey Epstein."

Le président a également retweeté un message de Terrence K. Williams, acteur et comédien connu pour ses opinions conservatrices.

Williams a tweeté: «Meurt de SUICIDE au SUICIDE WATCH? Oui en effet! Comment ça se passe…[Epstein] avait des informations sur Bill Clinton et maintenant il est mort.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

L'ancien maire Rudy Giuliani, aujourd'hui avocat du président Donald Trump, a tweeté plusieurs questions sur la mort d'Epstein samedi après-midi

"Je vois les tendances de #TrumpBodyCount mais nous savons qui a fait ça!"

Le message s'est terminé avec les hashtags #ClintonBodyCount et #ClintonCrimeFamily.

Après l'arrestation d'Epstein le mois dernier, Bill Clinton a publié une déclaration dans laquelle il niait s'être déjà rendu sur l'île d'Epstein, dans les Caraïbes.

Sur Twitter, le hashtag 'Epsteinmurder' a rapidement évolué.

Epstein avait été placé sous surveillance préventive à la suite d'un incident il y a un peu plus de deux semaines dans lequel il avait été découvert avec des ecchymoses au cou. Mais il a été retiré de la surveillance suicide à la fin du mois de juillet.

Il y a quelques jours à peine, Spencer Kuvin, avocat de trois de ses victimes, a averti: "Il ne fait aucun doute qu'aucune prison ne vous protégera quand des personnes puissantes voudront vous joindre – où que vous soyez."

Epstein, âgé de 66 ans, s'est vu refuser la libération sous caution et a été condamné à 45 ans de prison avec accusation de traite à caractère sexuel et de complot dans un cadre fédéral, le mois dernier. Il avait plaidé non coupable et attendait d'être jugé pour avoir abusé sexuellement de dizaines de filles mineures.

L’ancien maire Rudy Giuliani, qui est actuellement avocat du président Donald Trump, a tweeté plusieurs questions sur la mort d’Epstein samedi après-midi.

«Qui regardait? Qu'est-ce que la caméra montre? … Suivez les motifs, écrivait-il.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Le président Trump a retweeté les théories du complot liant Bill et Hillary Clinton au suicide de Jeffrey Epstein tout en gardant le silence sur le décès de son ancien ami. Trump est bien vu avec Epstein en 1997

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Le fil Twitter de Trump inclut un lien vers un site d’actualités de dernière heure qui affirme que des documents judiciaires non révélés ont révélé que «les plus grands démocrates, y compris Bill Clinton, ont fait un voyage privé dans« l’île de la pédophilie »de Jeffrey Epstein».

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Le président a également retweeté un message de Terrence K. Williams, acteur et comédien connu pour ses opinions conservatrices. Williams a tweeté: «Meurt de SUICIDE au SUICIDE WATCH? Oui en effet! Comment ça se passe…[Epstein] avait des informations sur Bill Clinton et maintenant il est mort '

Claire McCaskill, une ancienne sénatrice démocrate, a déclaré: «Quelque chose pue au ciel. Comment un suicidé veille-t-il à se pendre sans intervention? Impossible. Sauf si…'

Certains internautes ont constaté que la prison de New York où il était décédé était placée sous la surveillance du procureur général William Barr, qui avait été choisi pour diriger le département de la justice par Donald Trump, ancien collaborateur d'Epstein.

Une autre théorie extraordinaire est qu'Epstein a été assassiné par des responsables saoudiens.

Un tweet disait: "L'assassinat de Jeffrey Epstein est la manifestation la plus flagrante du pouvoir de l'état profond que j'ai vu depuis l'assassinat de JFK par la CIA."

Le cas d'Epstein avait déjà suscité des rumeurs en ligne et des théories du complot, notamment grâce à ses relations passées avec des hommes tels que Trump, Bill Clinton et Prince Andrew, ainsi que l'accord de 2008 en Floride lui permettant de plaider en faveur de la prostitution pour éviter des accusations plus graves.

Le prince Andrew pourrait être entraîné plus profondément dans le scandale «d'esclave sexuel» d'Epstein

Le prince Andrew pourrait être entraîné plus profondément dans le scandale de "l'esclave sexuel" de Jeffrey Epstein, selon des sources, selon lesquelles une enquête du FBI serait désormais confiée aux associés du milliardaire.

Epstein, un ancien ami du duc de York, s'est pendu dans sa cellule de prison à New York hier, quelques heures à peine après la publication de nouveaux documents explosifs détaillant ses activités dépravées. Les documents de la cour répétèrent que le duc avait couché avec Virginia Roberts, alors âgée de 17 ans et qu’elle était l’un des «esclaves sexuels» d’Epstein, et avait tâtonné une femme de 21 ans. Le prince nie les réclamations.

Andrew a appris le suicide de son ancien ami alors qu'il était en vacances au château de Balmoral avec la reine, son ex-épouse Sarah Ferguson et leurs deux filles.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Virginia Roberts, alors âgée de 17 ans et l'un des accusateurs d'Epstein, est photographiée avec le prince Andrew et la mondaine Ghislaine Maxwell au début de 2001.

Alors que la mort d'Epstein alimentait de nombreuses théories du complot hier soir, les avocats de ses victimes présumées ont déclaré qu'il avait "trompé la justice" et s'attend à ce que l'enquête criminelle se concentre sur la socialite britannique Ghislaine Maxwell, amie commune d'Epstein et du Duc.

Les derniers documents légaux affirment qu'elle "a fonctionné en tant que … procureur d'Epstein pour les filles mineures". Elle a nié à plusieurs reprises son implication dans ses crimes.

Cependant, des sources juridiques étroitement liées à l'enquête Epstein ont confié au Mail on Sunday que les enquêteurs se tourneraient entièrement vers Maxwell, 57 ans.

Une source légale a déclaré: 'Ghislaine est la clé de tout cela maintenant qu'Epstein ne sera plus confronté à la justice lui-même. Les victimes méritent des réponses et elle était la personne la plus proche d'Epstein.

«Loin d'être la fin des problèmes du prince Andrew, le suicide d'Epstein pourrait le soumettre à un nouvel examen en raison de son étroite amitié avec Ghislaine.

"Etant donné les tentatives de suicide antérieures d'Epstein, il aurait dû être enfermé dans une pièce rembourrée sous une surveillance constante 24 h / 24 et 7 j / 7."

Le sénateur républicain Rick Scott de Floride a laissé entendre que la mort d'Epstein pouvait être entachée d'actes criminels lorsqu'il avait appelé les responsables pénitentiaires fédéraux à expliquer ce qui s'était passé au Metropolitan Correctional Center de Manhattan.

"Le Federal Bureau of Prisons doit fournir des réponses sur les défaillances systémiques du MCC Manhattan ou sur des actes criminels qui ont permis à ce lâche de refuser que justice soit rendue à ses victimes", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Dans le même temps, un avocat de Jeffrey Epstein, Marc Fernich, a déclaré dans un communiqué que les geôliers du Metropolitan Correctional Center n’avaient pas réussi à protéger Epstein et à empêcher la "calamité" de sa mort.

Fernich a également déclaré que les journalistes, les avocats des plaignants et les fonctionnaires du tribunal devraient avoir honte de leur comportement après la mise en accusation d'Epstein. Il a ajouté qu'Epstein avait "payé sa dette à la société depuis longtemps" pour ses crimes.

Le monde a été abasourdi samedi matin après avoir appris qu'Epstein avait été retrouvé pendu dans sa cellule de prison peu avant 7 heures.

Samedi après-midi, un sac noir contenant le corps d'Epstein a été photographié en train de sortir de l'hôpital.

Le corps a ensuite été transféré dans une fourgonnette blanche appartenant à un médecin légiste avant son transport.

Un coroner va maintenant effectuer une enquête.

Dans un communiqué, le Metropolitan Correctional Center a déclaré à DailyMail.com que le FBI avait lancé une enquête sur le décès d'Epstein.

L’ancien financier, âgé de 66 ans, attendait d’être jugé pour complot et trafic à des fins sexuelles et était actuellement détenu dans le complexe de haute sécurité sans caution.

Epstein – qui s'était déjà vanté de ses amis prestigieux, dont le prince Andrew et le président Bill Clinton – a été arrêté le 6 juillet, accusé d'avoir organisé des relations sexuelles avec des mineures dans ses résidences à New York et en Floride entre 2002 et 2005.

Il avait plaidé non coupable aux accusations.

BOMBSHELL DOCUMENTS DE COUR INASSIS

La mort d'Epstein survient 24 heures à peine après que plus de 2 000 pages de documents détaillant les allégations sournoises selon lesquelles il aurait été victime d'abus sexuel sur des filles mineures ont été dévoilées au public.

Vendredi matin, une cour d'appel fédérale a publié des documents explosifs concernant une poursuite de 2015 déposée par Virginia Roberts Giuffre contre l'associée d'Epstein, la mondaine Ghislaine Maxwell.

Giuffre a affirmé qu'Epstein et Maxwell l'avaient retenue comme "esclave sexuelle" au début des années 2000, alors qu'elle était mineure.

Les journaux non scellés – qui ont fait les nouvelles internationales vendredi – ont impliqué un certain nombre d'hommes très en vue dans des scandales sexuels.

Ils incluent les transcriptions d’une déposition faite par Giuffre le 3 mai 2016 dans laquelle elle alléguait Epstein et Maxwell ont fait la traite d’elle pour qu’elle ait des relations sexuelles et des massages érotiques pour les politiciens et les hommes d’affaires fortunés.

Giuffre a affirmé qu'elle avait été "chargée" par Maxwell de faire l'amour avec l'ancienne majorité du Sénat, George Mitchell, et l'ancien gouverneur du Nouveau-Mexique, Bill Richardson.

Richardson et Mitchell ont nié les allégations.

Selon les documents, Giuffre aurait affirmé avoir eu des relations sexuelles avec l'ami d'Epstein, le prince Andrew, à plusieurs reprises, y compris une fois à Londres, à l'âge de 17 ans.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

L'ancienne esclave sexuelle de Jeffrey Epstein, Virginia Roberts Giuffre, affirme avoir eu de nombreuses relations intimes avec le prince Andrew. Elle est photographiée avec le prince Andrew et Maxwell à la maison de ville de Maxwell à Londres en 2001

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Le prince Andrew est photographié avec Epstein à Central Park en décembre 2010

Le Prince a toujours nié tout acte répréhensible et, en 2015, un juge a rejeté les allégations de Guiffre selon lesquelles elle aurait eu des relations sexuelles avec le Prince.

Le juge a ordonné que les allégations soient retirées du dossier comme étant «immatérielles et impertinentes».

Le palais de Buckingham a également publié au compte rendu des déclarations en janvier 2015, indiquant: «Toute suggestion d'irrégularité envers des mineurs mineurs est formellement fausse».

Giuffre travaillait à Mar-a-Lago, la station balnéaire du président Donald Trump, au moment où elle a rencontré Ghislaine Maxwell, qui l'a ensuite présentée à Epstein.

Epstein est connu pour son ancienne amitié avec le président Trump, mais Giuffre a nié avoir eu des relations sexuelles avec le commandant en chef.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Jeffrey Epstein (left) and Donald Trump together at the Mar-a-Lago estate in Palm Beach, Florida, in 1997. Giuffre says she never had sex with Trump

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Trump is pictured with then-girlfriend and now-wife Melania Trump alongside Jeffrey Epstein and Ghislaine Maxwell at Mar-a-Lago club in 2000

Epstein was also an associate of President Bill Clinton – but the unsealed court documents reveal that Giuffre similarly denied ever being intimate him.

Giuffre was the first woman to go public with accusations against Epstein – and is the most high profile of his alleged victims.

The alleged 'sex slave' has previously recounted how she found herself being shuttled around the world and raped by men three times her age in court papers after she met Ghislaine Maxwell.

'Epstein had promised me a lot, and I knew if I left I would be in big trouble. I also knew that I was a witness to a lot of illegal and very bad behavior by Epstein and his friends,' stated one filing.

'If I left Epstein, he knew all kinds of powerful people. He could have had me killed or abducted, and I always knew he was capable of that if I did not obey him. He let me know that he knew many people in high places… I was very scared, particularly since I was a teenager.'

'When I was with him, Epstein had sex with underage girls on a daily basis. His interest in this kind of sex was obvious to the people around him,' she also stated.

'The activities were so obvious and bold that anyone spending any significant time at one of Epstein's residences would have clearly been aware of what was going on.'

JEFFREY EPSTEIN'S UNDOING: A TIMELINE OF THE MILLIONAIRE PEDOPHILE'S DOWNFALL

1999 – Virginia Roberts Giuffre is allegedly recruited by Ghislaine Maxwell to became Epstein's 'sex slave,' at 17. She also claimed that he forced her to have sex with his friend Prince Andrew, the second son of Queen Elizabeth.

2002 – Trump tells New York Magazine that his friend Epstein 'likes beautiful women as much as I do, and many of them are on the younger side.'

2005 – A 14-year-old girl tells police that Epstein molested her at his Palm Beach mansion.

May 2006 – Epstein and two of his associates are charged with multiple counts of unlawful sex acts with a minor. State attorney of the time Barry Krischer, referred the case to a grand jury who heard from just two of the 12 girls law enforcement had gathered as potential witnesses. They returned just one single count of soliciting prostitution.

July 2006 – The case is referred to the FBI by the Florida Palm Beach police who were unhappy with how the case was handled.

2007 – Epstein's lawyers meet with Miami's top federal prosecutor Alexander Acosta, who would later become the Secretary of Labor in the Trump administration. They secretly negotiate the 'deal of a lifetime'.

June 2008 – After pleading guilty to two prostitution charges, the millionaire was sentenced to 18 months in a low-security prison in exchange for prosecutors ending their investigation into his sex acts with minors and give him immunity from future prosecution related to those charges. In reality, Epstein was able to work from his office six days a week while supposedly incarcerated at the jail.

July 2008 – Accusers learned of the deal for the first time.

July 2009 – Epstein is released from jail five months early.

July 2018 – The Miami Herald publishes investigative journalist Julie K. Brown's exposé on Epstein's long history of alleged sexual abuse and news of the 'deal of a lifetime' after Acosta was made Labor Secretary.

February 2019 – The justice department opens an internal review into Epstein's plea deal.

July 7, 2019 – Epstein is arrested after his private jet lands at New Jersey's Teterboro Airport from Paris. At the same time, federal agents break into his Manhattan townhouse where they uncovered hundreds of photographs of naked minors.

July 8, 2019 – Epstein is charged with sex trafficking charges which detail how he created a network of underage girls in Florida and New York, paying girls as young as 14 to provide 'massages and sex acts.' The charges carry a sentence of up to 45 years in prison.

July 11, 2019 – More than a dozen women, not previously known to law enforcement, came forward to accuse him of sex abuse.

July 24 – Epstein was found unconscious in his cell after an apparent suicide attempt. He was moved to suicide watch at the Metropolitan Correctional Center.

August 9, 2019 – More than 2,000 documents are unsealed which reveal the lurid allegations against Epstein in detail.

August 10, 2019 – Epstein is found dead in his cell.

CHARGES OF CONSPIRACY AND SEX TRAFFICKING

At the time of his suicide, Epstein was facing up to 45 years in prison on charges of conspiracy and sex trafficking following his arrest on July 7.

The millionaire was taken into custody at New Jersey's Teterboro Airport after his private jet landed from Paris.

On the same day, federal agents raided his $77 million Manhattan townhouse where they uncovered hundreds of photographs of naked minors.

Prosecutors claim Epstein sexually exploited dozens of underage teenagers, some as young as 14, at his homes in Manhattan and Palm Beach, Florida, between 2002 and 2005.

They allege the businessman was 'well aware that many of the victims were minors.'

The girls were paid hundreds of dollars in cash to massage him, perform sexual acts and to recruit other girls, prosecutors allege.

They say Epstein had an army of recruiters, often not much older than their targets, who would approach vulnerable teens.

After his arrest, Epstein was subsequently denied bail.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

After Epstein's arrest, federal agents raided his $77 million Manhattan townhouse (pictured) where they uncovered hundreds of photographs of naked minors

PREVIOUS CONVICTION AND 'SWEETHEART DEAL'

Epstein is a convicted pedophile who was previously served 13 months in a Florida prison after pleading guilty to procuring an underage prostitute in the state.

Prior to his conviction in June 2008, Epstein's lawyers met with Miami's top federal prosecutor, Alexander Acosta, to negotiate a 'lenient plea deal'.

Epstein pleaded guilty in exchange for the short prison sentence in a low-security jail, as well as immunity from future prosecution related to his charges.

It was later revealed that Epstein was allowed to leave prison on a regularly basis to work at a nearby office.

In recent months, critics have been outraged by the lenient sentence, dubbed 'a sweetheart deal'.

Last month, Acosta – who negotiated the deal – was forced to resign from his post as Secretary of Labor in the Trump administration over the fallout.

Epstein was released from prison in early 2010 and quickly managed to make his way back into high-powered New York circles.

He was spotted walking in Central Park with Prince Andrew later that same year.

Katie Couric, Woody Allen, Chelsea Handler and George Stephanopoulos were invited to a dinner at Epstein's Manhattan mansion alongside the Prince in 2010.

FROM MIDDLE CLASS TO MULTI-MILLIONAIRE: HOW EPSTEIN ACQUIRED HIS FORTUNE

Epstein was born to a middle-class family in Brooklyn, New York. He attended public school before dropping out of an undergraduate degree at Cooper Union.

Despite having no formal qualifications, Epstein commenced work as a physics and mathematics teacher at the prestigious Dalton School in Manhattan. He was hired by then- headmaster Donald Barr – the father of current Attorney General, William Barr.

It proved to be the beginning of four decades spent in the midst of power and privilege.

During his two-year tenure at the elite private school, Epstein met Bear Stearns CEO Alan Greenberg, whose two children were students at Dalton.

Greenberg was reportedly impressed by Epstein's quick mind, and offered him a job as a trader at Bear Stearns in 1976.

Epstein quickly found success in the field, and went on to work as a financial consultant.

He opened his own financial management firm, J. Epstein & Company, in 1988.

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Epstein had pleaded not guilty to charges of sex trafficking involving dozens of underage girls from at least 2002 to 2005. He is pictured in 2005

JEFFREY EPSTEIN'S ALLEGED VICTIMS

VIRGINIA ROBERTS GIUFFRE

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Virginia Roberts Giuffre is pictured above at a museum in New Mexico in 2001 in a photo snapped by Epstein)

Virginia Roberts Giuffre is perhaps the most high-profile of Epstein's alleged victims.

She claims she is a former sex slave of Epstein and says the millionaire asked her to be a surrogate when she was just 18, around the same time he said she was too old for his sexual perversions.

Her allegations were made public when her since-settled lawsuit against Epstein's former girlfriend Ghislaine Maxwell was included among the more than 2,000 pages of documents made public by the 2nd U.S. Circuit Court of Appeals.

Dans une déposition incluse dans les documents récemment publiés, Giuffre a déclaré que son père, qui travaillait à Mar-a-Lago en tant que responsable de la maintenance, lui avait trouvé un emploi à l'été 2000 en tant que préposée aux vestiaires au spa du club à l'âge de 16 ans. .

Elle a dit qu'elle lisait un livre sur la massothérapie un jour où elle a été approchée par Maxwell, qui a remarqué le livre et lui a dit qu'elle connaissait quelqu'un qui cherchait une masseuse de voyage. When Giuffre said she had no experience or credentials, she recalled Maxwell said: 'We can train you. We can get you educated.'

The court records contain graphic allegations against Epstein, portraying him as a sex slave-driver with an insatiable appetite for underage girls.

'My whole life revolved around just pleasing these men and keeping Ghislaine and Jeffrey happy,' Giuffre said. 'Their whole entire lives revolved around sex.'

Giuffre said Maxwell instructed her to take off her clothes and give oral sex to Epstein the first time she met him after bringing her to Epstein's Florida home near Mar-a-Lago with the expectation she would be trained as a masseuse.

Prosecutors have not accused Maxwell of any wrongdoing. They say they continue to investigate.

In her own deposition, Maxwell called the claims another one of Giuffre's 'many fictitious lies and stories to make this a salacious event to get interest and press. It's absolute rubbish.'

Giuffre managed to escape, after being sent to Thailand for her 19th birthday to take a massage course. She now lives with her husband and children in Australia.

JENNIFER ARAOZ

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Jennifer Araoz (pictured left as a teenager, and right in 2019)  claims she was a victim of Jeffrey Epstein

Jeffrey Epstein was hit with a lawsuit from Jennifer Araoz on July 23 of this year.

Araoz, now 32, claims she was 15-years-old when she met Epstein after a 'recruiter' targeted her outside of her Manhattan high school and lured her to the millionaire's house, located several blocks away.

For the next year, Epstein allegedly manipulated Araoz into giving him massages that ended with him masturbating while he showered her with gifts and cash.

The illicit contact ended after Epstein 'forcibly raped' her, according to Araoz.

Araoz claims she dropped out of school to avoid Epstein and her life quickly deteriorated. She is seeking damages for her emotional injuries.

JOHANNA SJOBERG

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Johanna Sjoberg is pictured in 2007

One of the women who alleges she was 'lured' to Jeffrey Epstein's New York City mansion says the multimillionaire sex offender told her he needed to have 'three orgasms a day.'

'It was biological, like eating,' Epstein is alleged to have told Johanna Sjoberg.

Sjoberg's testimony was revealed after a federal appeals court on Friday unsealed about 2,000 pages of documents related to Epstein, the financier facing charges of sex trafficking involving dozens of underage girls.

The documents were released by the 2nd U.S. Circuit Court of Appeals in Manhattan, as part of a defamation lawsuit by Virginia Giuffre, one of Epstein's accusers, against Ghislaine Maxwell, a longtime friend of Epstein.

Sjoberg gave statements in a deposition as part of a lawsuit brought against Maxwell by Virginia Roberts Giuffre.

She said that she was recruited by Maxwell in 2001, when she was a student at Palm Beach Atlantic College.

Sjoberg was under the impression she was being hired as a personal assistant, but she soon realized her job was to provide 'sexual massages' to Epstein.

According to The New York Times, Sjoberg was 'punished' when Epstein failed to orgasm as a result of one of her massages.

Giuffre alleges that Maxwell recruited her when she was 16 years old to be Epstein's 'sex slave.'

The lawsuit was settled in 2017 while the terms were kept confidential.

JENA-LISA JONES

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Jena-Lisa Jones (left) stated on Saturday: 'God will have his judgement now'. Michelle Licata (right) said: 'I just wanted him to be held accountable for his actions'

Jena-Lisa Jones claims she was just 14 years old when she was allegedly molested by Epstein in Florida.

The purported incident, which occurred in the mid-2000s, left Jones feeling traumatized.

'You beat yourself up mentally and physically,' the now-30 year old previously told The Miami-Herald.

Jones has become one of the first women to speak out following news of Epstein's death.

'God will have his judgement now,' she told NBC.

COURTNEY WILD

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Alleged victim Courtney Wild (left) is pictured with her lawyer. She claims she was just 14 years old when she met Epstein

Last year, Courtney Wild told The Miami Herald that she first met Jeffrey Epstein in 2002, when she 14-years-old and still wearing braces.

She alleges that she helped recruit underage girls for the financier for seven years, alleging that he preferred those who were 'white and easy to manipulate'.

'By the time I was 16, I had probably brought him 70 to 80 girls who were all 14 and 15 years old… He wanted as many girls as I could get him. It was never enough,' she told the paper.

Wild was wracked with guilt following her association with Epstein and her life fell apart.

She served three years in prison on drugs charges and was only released in November of last year.

MICHELLE LICATA AND ANNIE FARMER

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Michelle Licata (left) and Annie Farmer (right) say they were both victims of Jeffrey Epstein

Michelle Licata claims she was a 16-year-old virgin living in Florida when she was recruited by a high-school friend to give 'massages' to Epstein.

Soon after arriving at the millionaire's Florida mansion, she says she felt uncomfortable and he allegedly began calling her 'beautiful and sexy and gorgeous'.

She described an encounter with Epstein to The Miami Herald in excruciating detail last year.

Believing she was going to give the financier an innocent massage, she was left traumatized when he began masturbating in front of her.

'He kept trying to put his fingers inside me and told me to pinch his nipples. He was mostly saying 'just do that, harder, harder and do this…

'He ruined my life and a lot of girls' lives,' Licata told the paper last year.

Meanwhile, Annie Farmer said she was 16 when she met Epstein in New York.

'He was inappropriate with me,' she told reporters earlier this month, although she did not disclose further details.

She was one of Epstein's alleged victims who appeared in court on July 15 urging a judge to keep the millionaire behind bars, rather than release him on bail.

UNNAMED 15-YEAR-OLD SWEDISH GIRL

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Court documents also revealed that a 15-year-old Swedish girl was allegedly confined to Epstein's private island (pictured) and kept there as a sex slave

Court documents also revealed that a 15-year-old Swedish girl was allegedly confined to Epstein's private island and kept there as a sex slave.

The horrific allegations were made by a butler who worked for hedge fund millionaire Glenn Dubin and his wife, Eva Andersson-Dubin.

During a 2016 deposition which was revealed publicly for the first time on Friday, the butler, Rinaldo Rizzo, tearfully described seeing a 15-year-old girl in his boss's kitchen in 2005.

Rizzo testified in the deposition that the girl was brought to the home by Andersson-Dubin, a former Miss Sweden who once dated Epstein.

The butler said that the girl reminded him of other girls he saw at Epstein's home, according to The Daily Beast.

Rizzo said the girl sat in a stool next to a kitchen counter in the Dubins' home. She was 'distraught and shaking…literally quivering' as she described her treatment at the hands of Epstein's alleged madam, Ghislaine Maxwell, and his assistant, Sarah Kellen, in the U.S. Virgin Islands.

He claims he told her that they had demanded sex from her and taken away her passport and threatened her when she refused.

Rizzo testified in a deposition which was part of Giuffre's defamation lawsuit brought against Maxwell.

Giuffre also accused Glenn Dubin of participating in the sex-trafficking ring, according to court documents.

Dubin has denied the allegations.

HOW EPSTEIN 'STOLE MILLIONS' FROM HIS LONGTIME FRIEND AND VICTORIA'S SECRET FOUNDER LESLIE WEXNER WHILE MANAGING HIS FINANCES

The retail titan behind Victoria's Secret has accused the financier Jeffrey Epstein of misappropriating 'vast sums' of his fortune while managing his personal finances more than a decade ago.

Ohio billionaire Leslie Wexner said in a letter Wednesday that he recovered 'some of the funds' but severed ties with Epstein in 2007 as sexual abuse allegations first surfaced against him in Florida.

The letter was first reported by The Wall Street Journal, which put the amount of misappropriated money at more than $46 million.

It's unclear whether Wexner reported the allegations to law enforcement.

'This was, frankly, a tremendous shock, even though it clearly pales in comparison to the unthinkable allegations against him now,' Wexner wrote.

He added that he was 'sickened' by Epstein's alleged abuse of dozens of underage girls in New York and Florida.

Wexner is the founder and chief executive officer of L Brands, a fashion retailer based in Ohio. The company's board recently hired an outside law firm to review any role Epstein may have played at the business.

Epstein managed Wexner's fortune beginning in the late 1980s and helped straighten out the finances for a real estate development Wexner was backing in a wealthy Columbus, Ohio, suburb.

It was through Wexner that Epstein acquired his seven-story Manhattan mansion less than a block from Central Park, a 21,000-square-foot residence that has been valued at about $77 million.

Wexner said he believed he could trust Epstein at first based on 'friends who vouched for and recommended him as a knowledgeable financial professional.'

'I am embarrassed that, like so many others, I was deceived by Mr. Epstein,' he wrote in the letter. 'I know now that my trust in him was grossly misplaced and I deeply regret having ever crossed his path.'

Un médecin légiste affirme que la cause et le mode de décès d'Epstein sont «en attente d'informations complémentaires»

Leslie Wexner, the founder and CEO of Victoria's Secret parent company L Brands Inc, accused Jeffrey Epstein of stealing more than $46million from his family's fortune. Wexner (above with model Stella Maxwell in 2016) hired Epstein as his money manager in 1991 and cut ties with him in 2007 after the financier was accused of sexually abusing underage girls

JEFFREY EPSTEIN AND HIS BIZARRE LEGACY: HE PLANNED TO SEED THE HUMAN RACE WITH HIS DNA AND HAVE HIS HEAD AND PENIS FROZEN WHEN HE DIED

Multiple sources told The New York Times that over the years, Epstein revealed to scientists and close friends that he 'hoped to seed the human race with his DNA by impregnating women at his vast New Mexico ranch.'

A NASA scientist who attended one of Epstein's dinners after he served time for soliciting a minor said that the disgraced moneyman had based this idea on the Repository for Germinal Choice.

That was a bank which had been created with the intent of only accepting the DNA of Nobel prize winners, and ultimately closed down after getting a single submission.

Some suspected that Epstein's dinners were a ploy to kick-start his plan, gathering attractive college-educated women who he saw as candidates to carry his offspring.

Epstein also told one person that upon his death, 'he wanted his head and penis to be frozen' and donated to charities that supported transhumanism, the belief that the human race can further advance and evolve using advancements from the worlds of science.

Dozens of acquaintances – including one of Epstein's former defense attorneys – told the Times this was all fueled by his veiled fascination for eugenics, the idea that the human race could be improved through selective breeding.

Epstein mingled with the cream of the scientific community, and was heavily involved in many scientific pursuits.

He called himself a 'scientific philanthropist', donating a rumored $20 million a year, and hosting parties in the US and on the Virgin Islands.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *