Skip to content

(Reuters) – Un marin de la marine américaine a abattu mercredi deux civils travaillant à la base militaire historique de Pearl Harbor à Hawaii et en a blessé un troisième, ont indiqué des responsables militaires, avant de se tuer lui-même.

Les autorités n'ont pas identifié les victimes et le tireur, ni donné le motif de la fusillade, mais les médias ont déclaré que les morts étaient tous des hommes.

L’homme armé est décédé des suites d’une «blessure par balle qu’il a apparemment subie», ont déclaré des responsables militaires lors d’un point de presse, ajoutant que la troisième victime était dans un état stable à l’hôpital.

"Nous avons confirmé que deux (victimes) sont décédées", a déclaré le commandant régional, le contre-amiral Robert Chadwick.

«L'un d'entre eux est dans un état stable dans un hôpital local. Je peux également dire que le tireur, qui a été provisoirement identifié comme un marin en service actif affecté au USS Columbia SSN 771, est également décédé des suites d'une blessure par balle qui lui a été infligée. »

Sur Twitter, des responsables de la base avaient précédemment déclaré que les trois victimes étaient des civils travaillant pour le département américain de la Défense.

"Je partage la solidarité avec le peuple d'Hawaii alors que nous exprimons notre chagrin devant cette tragédie et l'inquiétude des personnes touchées par la fusillade", a déclaré le gouverneur David Ige sur Twitter.

"Les détails sont encore en train d'émerger alors que les forces de sécurité de la base commune Pearl Harbor-Hickam enquêtent", a-t-il ajouté, utilisant le nom officiel de la base.

La Maison Blanche l'avait contacté pour lui proposer l'aide d'agences fédérales, a indiqué Ige.

Un porte-parole de la Maison Blanche a déclaré: "Le président a été informé de la fusillade … et continue de surveiller la situation."

La base, une installation combinée de l’armée de l’air et de la marine américaine située à 13 km de la capitale, Honolulu, a été mise sous clef pendant environ deux heures après l’incident, aux environs de 14 h 30. Heure normale d'Hawaï.

Un témoin non identifié a déclaré à Hawaii News Now (HNN) avoir entendu des coups de feu tirés près de Drydock 2 de la base et levé les yeux de son bureau pour voir le tireur se mettre l'arme à la tête et se tirer une balle dans la tête.

L’homme armé portait un uniforme de la marine américaine, a ajouté le témoin au cours de l’interview en direct.

Les détectives de la police d’Hawaii assistent les militaires dans une enquête qui pourrait nécessiter l’interview de 100 témoins, a déclaré HNN et d’autres médias.

L'incident survient trois jours avant le 78e anniversaire de l'attaque du 7 décembre 1941 contre la base navale qui a conduit les États-Unis à déclarer la guerre au Japon et à entrer dans la Seconde Guerre mondiale.

Reportage de Dan Whitcomb; Kanishka Singh à Bengaluru, Steve Gorman à Culver City, Jeff Mason à Washington, D.C. et Rich McKay à Atlanta; Édité par Stephen Coates et Clarence Fernandez

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *