Un incendie à l’hôpital Irak Covid fait au moins 39 morts

LE CAIRE — Au moins 39 personnes ont été tuées et plus de 20 blessées dans un incendie dans un hôpital pour coronavirus à Nasiriya, dans le sud de l’Irak, ont annoncé lundi des responsables de la santé et la police.

« Les équipes de santé ont transporté des corps carbonisés hors de l’hôpital en feu alors que de nombreux patients toussaient à cause de la fumée qui montait », a déclaré un journaliste de Reuters sur le site de l’incendie.

L’agence de presse irakienne gérée par l’État a cité des responsables du ministère de la Santé affirmant que les opérations de recherche à l’hôpital du coronavirus al-Hussain se poursuivaient après la maîtrise de l’incendie.

« Des incendies qui font rage ont piégé de nombreux patients à l’intérieur du service des coronavirus et les équipes de secours ont du mal à les atteindre », a déclaré un agent de santé à Reuters avant d’entrer dans le bâtiment en feu.

Les premiers rapports de police suggéraient qu’une explosion de réservoir d’oxygène à l’intérieur du service Covid-19 de l’hôpital était la cause probable de l’incendie, a déclaré un policier sur les lieux de l’incendie.

Des sources sanitaires ont déclaré que le nombre de morts pourrait augmenter car de nombreux patients étaient toujours portés disparus. Deux agents de santé figuraient parmi les morts, ont-ils déclaré.

En avril, un incendie causé par l’explosion d’un réservoir d’oxygène dans un hôpital Covid-19 à Bagdad a fait au moins 82 morts et 110 blessés.

Déjà décimé par la guerre et les sanctions, le système de santé irakien a eu du mal à faire face à la crise du coronavirus, qui a tué 17 548 personnes et infecté plus de 1,429 million.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.