Un homme de DeKalb accusé de violation de domicile et de menaces de mort avec une arme à feu – Shaw Local

DeKALB – Un homme de DeKalb a été inculpé jeudi après que la police a allégué qu’il avait tenu un homme sous la menace d’une arme au début du mois, exigé ses biens et son argent et menacé de le tuer s’il n’obéissait pas, selon les archives judiciaires.

Anthony L. Redd, 40 ans, de DeKalb, a été accusé de violation de domicile, de vol à main armée et de contrainte illégale, selon les archives judiciaires du comté de DeKalb.

Le bureau du procureur de l’État du comté de DeKalb a déposé jeudi une requête pour refuser la libération de Redd. Le juge de la Cour de circuit, Joseph Pedersen, s’est prononcé jeudi en faveur du refus de la libération de Redd après avoir entendu les arguments du procureur Scott Schwertely selon lesquels la libération de Redd présenterait un risque pour la victime et la communauté. Redd était représenté par l’avocat de la défense Robert Carlson du bureau du défenseur public du comté de DeKalb.

Redd est accusé d’avoir volé un homme tôt le matin du 2 octobre et a ordonné à l’homme à l’intérieur de son domicile, sous la menace d’une arme, d’exiger de l’argent, selon les archives judiciaires. La police de DeKalb a arrêté Redd mercredi.

La police de DeKalb a répondu vers 5 h 17 le 2 octobre à des informations faisant état d’un vol à main armée dans le pâté de maisons 100 de South Seventh Street. La victime présumée a déclaré à la police qu’il avait quitté son domicile vers 5 heures du matin et s’était dirigé vers une ruelle de Grove Street où son véhicule était garé, selon les archives judiciaires.

Lorsque l’homme est arrivé à son véhicule et a ouvert la portière, il « a senti quelque chose pressé contre l’arrière de sa tête, s’est retourné et a vu un homme pointer une arme de poing sur lui », selon les archives judiciaires.

Redd aurait pris le téléphone portable de l’homme et lui aurait demandé de l’argent.

L’homme a déclaré à la police qu’après avoir déclaré qu’il n’avait pas d’argent, Redd lui aurait de nouveau poussé l’arme dans le dos et ils se seraient dirigés vers l’appartement de l’homme. Une fois à l’intérieur, Redd aurait suivi l’homme dans sa chambre, où l’homme aurait récupéré son portefeuille.

Redd aurait alors pris le portefeuille et retiré de l’argent, puis aurait dit à l’homme de quitter son appartement. Les hommes sont retournés au véhicule de la victime présumée. C’est là que Redd aurait dit à l’homme de ne pas appeler la police, sinon Redd « allait le tuer », selon les archives judiciaires.

L’homme est ensuite monté dans son véhicule et est parti. Il a ensuite fourni à la police de DeKalb une description de l’homme qui l’avait volé. La police affirme que cet homme était Redd, selon les archives judiciaires.

Au cours d’une enquête policière de DeKalb, la vidéosurveillance des environs a été examinée. La police a déclaré que les images montraient un homme correspondant à la description fournie par la victime, montrant Redd marchant derrière la victime à 5 h 02 en direction de l’appartement. L’audio de la séquence comprenait un homme correspondant à la description de Redd le menaçant en disant : « Allons-y ». [expletive]» et « Je vais te faire un pop [expletive].», selon les archives judiciaires.

L’homme correspondant à la description de Redd a été vu dans les images tenant un « objet brillant » dans sa main droite, puis plaçant l’objet dans la poche droite de sa veste avant d’entrer dans l’appartement de la victime, selon les archives judiciaires.

Le 5 octobre, la police de DeKalb a pris contact avec un homme pour une affaire sans rapport qui s’est identifié à la police comme étant Lamar Webb. Après une enquête plus approfondie, la police a déclaré que l’homme était plutôt Redd.

La police de DeKalb a exécuté un mandat de perquisition mercredi au domicile de Redd et a trouvé des vêtements – notamment un pantalon déchiré de couleur claire, un durag noir, une longue veste de couleur foncée et des chaussures noires avec un motif de couleur claire sur le côté – qui correspondaient à la description fournie à la police par la victime du vol, ainsi que les vêtements que portait l’homme dans la vidéo de surveillance, selon les archives judiciaires.

Lors d’un entretien avec la police mercredi, Redd aurait déclaré à la police qu’il connaissait quelqu’un qui habitait dans la ruelle près de la résidence de la victime.

« Antoine [Redd] a décrit la résidence comme étant au coin, mais pas la résidence du coin. (La victime réside dans la résidence du coin.) Anthony a déclaré qu’il avait peut-être eu une conversation avec quelqu’un dans l’arrière-cour d’une résidence dans la ruelle », a écrit la police dans un synopsis d’arrestation déposé jeudi devant le tribunal du comté de DeKalb.

Redd restera en prison sans libération suite à la décision de jeudi. Il dispose cependant de 14 jours pour faire appel auprès de son avocat afin d’obtenir sa libération. Il doit ensuite comparaître pour une audience sur les accusations à 14h30 le 28 novembre.