Un homme de 61 ans court du Cachemire à Kanyakumari pour des soldats handicapés

À l’âge de 61 ans, Kumar Ajwani court du Jammu-et-Cachemire à Kanyakumari, couvrant une distance totale de 4 444 km sur une période de 76 jours et tentant de créer un record du monde par n’importe quel Indien de son âge. L’une de ses missions déclarées est de sensibiliser et de collecter des fonds pour les soldats handicapés, a déclaré un porte-parole de la défense basé à Jammu. Il a déclaré que le département du bien-être de Sainik, J&K, avait réservé un accueil chaleureux à M. Ajwani à Sainik Bhawan alors qu’il y arrivait le troisième jour de sa campagne, en partant de la station balnéaire de Patnitop dans le district d’Udhampur le 19 novembre. Il a été signalé du bureau de Rajya Sainik par son directeur, le brigadier Gurmeet Singh Shan en présence d’un grand nombre d’anciens combattants, a précisé le porte-parole. Les responsables ont déclaré que M. Ajwani est le fondateur-directeur de la fondation Team FAB, une ONG, qui a été créée par un groupe de coureurs dans le but de promouvoir la forme physique et la sensibilisation, et d’atteindre le bonheur par l’acte de donner.

Nommé « Atmanirbhar Bharat Run », les efforts de M. Ajwani se concentreraient également sur la nécessité d’une éducation de qualité, la modernisation des écoles tribales et la diffusion du message « une seule Inde et une Inde unie ».

Ajwani est un ultra-marathonien qui a couvert de nombreuses courses interurbaines et interétatiques pour des causes sociales et a aidé les nécessiteux grâce aux fonds collectés.

Dans un problème sans rapport, la ville de New York, aux États-Unis, a assisté à la 50e édition du marathon de New York le 7 novembre. En raison de la pandémie de COVID-19, le marathon de New York pour 2020 a été annulé et l’édition 2021 a vu une fréquentation limitée de concurrents, soit 33 000. Parmi les ambitieux coups de pied, il y avait une entrée spéciale qui était probablement la première dans l’histoire du marathon de New York. Parmi tous les coureurs humains, il y avait un canard nommé « Wrinkle » qui tapait du pied avec une vigueur et une coordination impeccables comme les autres coureurs. Et la meilleure partie, elle porte même une paire de chaussures de course orange vif pour ses pieds palmés.

Plusieurs vidéos sous différents angles ont fait surface après la course et ont instantanément attiré l’attention des internautes et ont finalement gagné leur cœur. Dans un clip, Wrinkle est vue en train de faire du charlatan et de faire la course contre ses adversaires. On dirait qu’elle se réconforte en cours de route. Une vive acclamation des passants se fait également entendre en arrière-plan.

(Avec entrées PTI)

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici. Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Télégramme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *