Skip to content

Un homme de 41 ans, armé d'une épée de samouraï et d'un miroir brisé, est abattu par la police après avoir menacé de blesser des agents de police dans une maison où quatre jeunes enfants sont coincés à l'intérieur

  • Un homme de 41 ans abattu lundi par la police à l'extérieur d'une maison du Queensland
  • L'inspecteur Tim Partridge a confirmé que les agents avaient répondu à l'appel de dérangement à 5 h 20.
  • L'homme aurait été inculpé par la police alors qu'il tenait une épée de samouraï
  • La police allègue également qu'il y avait des femmes et des enfants à l'intérieur de la maison à l'époque

Un homme a été abattu par la police après avoir été accusé d'avoir chargé une épée de samouraï au cours d'une confrontation dans une maison située au sud-ouest de Brisbane.

L'inspecteur de police du Queensland, Tim Partridge, a confirmé que des policiers avaient été appelés à une perturbation dans la rue Cassowary à Doolandella vers 5h20 du matin, alors qu'un homme de 41 ans l'aurait inculpé de la grande épée.

«Il s'est présenté à l'officier avec une épée de samouraï», a déclaré l'insp. Partridge.

Un homme armé d'un sabre de samouraï et d'un miroir brisé est abattu par la police à la maison avec des enfants à l'intérieur

Un homme a été abattu par la police après avoir été poursuivi par une épée de samouraï au cours d'une confrontation dans une maison située au sud-ouest de Brisbane.

Un agent de police supérieur a tiré plusieurs fois sur l'homme alors qu'il se tenait devant la porte d'entrée de la maison de deux étages.

Les ambulanciers paramédicaux se sont précipités pour soigner l'homme, mais il a été déclaré mort sur les lieux à 8h15.

L'inspecteur Partridge a confirmé que quatre enfants, tous âgés de moins de 10 ans, se trouvaient à l'intérieur de la maison avec leur mère, la partenaire de l'homme décédé, au moment de l'incident, mais ils n'ont pas pu confirmer la relation de ces enfants avec l'homme décédé.

Cependant, l'inspecteur Partridge a affirmé croire que l'homme était un résident de la maison.

Un homme armé d'un sabre de samouraï et d'un miroir brisé est abattu par la police à la maison avec des enfants à l'intérieur

Un homme armé d'un sabre de samouraï et d'un miroir brisé est abattu par la police à la maison avec des enfants à l'intérieur

La police scientifique (photo) est arrivée sur les lieux d'une fusillade après qu'un homme aurait été inculpé par la police alors qu'il tenait une épée de samouraï

L'homme de 41 ans aurait agi de manière erratique à l'intérieur des locaux, provoquant l'appel de la police.

Deux officiers sont arrivés peu de temps après et ont entamé des négociations en vue de libérer les quatre enfants et deux femmes de la maison.

L'homme aurait menacé de casser un miroir avec une arme avant de prendre l'épée de samouraï à la place.

L'inspecteur Partridge a déclaré que les derniers enfants avaient été libérés quelques secondes à peine avant que l'homme chargé d'accusations au sabre ne soit chargé.

Les deux femmes ont également été libérées sans blessure.

Les quatre enfants sont maintenant bien pris en charge par leur mère.

Il y avait aussi une deuxième femme adulte à l'intérieur de la maison au moment de la fusillade, mais la police n'a pas pu confirmer ses relations avec les parties impliquées.

«La police n'a jamais l'intention de résoudre une situation de cette manière», a déclaré l'insp. Partridge.

"D'après ce que je sais, le travail a commencé vers 5 h 30 du matin et que la police est arrivée peu de temps après. La fusillade s'est produite vers 7 h 45."

L'inspecteur Partridge a déclaré que le policier qui avait tiré sur l'auteur présumé avait été "stressé de manière compréhensible", mais était également "à l'aise avec le fait qu'il n'avait pas d'autre choix".

Le Ethics Standards Command a ouvert une enquête sur un incident critique et supervisé par la Commission de la criminalité et de la corruption.

Un homme armé d'un sabre de samouraï et d'un miroir brisé est abattu par la police à la maison avec des enfants à l'intérieur

L'inspecteur de police du Queensland, Tim Partridge, a confirmé qu'il y avait des enfants âgés de moins de 10 ans à la maison de Brisbane avec leur mère au moment de l'incident, mais ils n'ont pas pu confirmer leur relation avec l'homme décédé.

Publicité

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *