Skip to content

WASHINGTON (Reuters) – Un groupe de défense basé à Washington a demandé mardi à un juge américain d'invalider un décret exécutif sur les sociétés de médias sociaux, le président Donald Trump, signé la semaine dernière, affirmant qu'il violait le premier amendement.

Le Center for Democracy & Technology a déposé une plainte auprès du tribunal de district américain de Washington après que Trump a ordonné à une agence du Département du commerce de demander à la Commission fédérale des communications d'écrire des règles visant à limiter les protections juridiques des sociétés de médias sociaux lors de la prise de décisions sur le contenu. La Maison Blanche a refusé de commenter le costume.

La directrice générale du centre, Alexandra Givens, a déclaré que "le gouvernement ne peut pas et ne devrait pas forcer les intermédiaires en ligne à modérer le discours selon les caprices du président".

Reportage de David Shepardson, édité par Franklin Paul

Nos normes:Les principes de Thomson Reuters Trust.