Skip to content

OUn nouveau rapport met en garde contre la fermeture forcée de huit foyers de soins au cours de la dernière décennie, alors qu'un nombre croissant de familles sont obligées de payer pour des soins.

L'étude montre que le nombre de foyers britanniques a diminué de 1 612 en dix ans, malgré le vieillissement rapide de la population.

Le rapport des analystes LaingBuisson montre également que 45% des places en foyers de soins sont désormais financées par les familles, et non par l'État, contre 40% en une décennie.

Et cela montre que le nombre de lits des autorités locales a été divisé par deux au cours de la même période, passant de 34 700 à 17 100.

Au total, le nombre de foyers de soins est passé de 12 592 à 10 980 au cours de la décennie.

Boris Johnson a promis de "régler" le problème de l'assistance sociale. Avec une "garantie absolue", il disposera d'un plan à long terme pour l'assistance sociale dans cinq ans.

Il en résulte des avertissements selon lesquels les familles dépensent deux fois plus en frais d’hébergement pour les parents dans les maisons de soins qu’il ya une décennie.

En 1999, une commission royale d'enquête sur les soins de longue durée pour les personnes âgées a déclaré que les soins personnels devraient être gratuits pour tous ceux qui en ont besoin, les retraités ne devant donc payer que les frais d'hébergement de leur hôtel.

Mais depuis deux décennies, le sujet a fait l’objet de débats à plusieurs reprises, sans que des réformes soient introduites.

Depuis lors, plus de 350 000 retraités ont été forcés de vendre leur maison pour financer leurs soins, selon des recherches.

L’aide sociale en Angleterre est soumise à une condition de ressources, et ceux qui disposent de plus de 23 500 £ d’épargne ou d’actifs doivent contribuer.

Caroline Abrahams, directrice de l'association caritative Age UK, a déclaré: «Il y a plus de personnes âgées que jamais, mais il y a moins de lits de soins et de soins en maison de retraite qu'il y a dix ans. . Il est grand temps que le gouvernement maîtrise la situation et que quel que soit notre prochain Premier ministre, il doit en faire une priorité, sans quoi des centaines de milliers de personnes âgées et leurs familles seront très mal accueillis. "

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *