Skip to content

BAGDAD (AP) – Un expert irakien de premier plan sur l’État islamique et d’autres groupes militants a été abattu lundi à Bagdad après avoir reçu des menaces de milices soutenues par l’Iran, ont indiqué des responsables de la sécurité.

Hisham al-Hashimi, 47 ans, a été abattu près de son domicile dans le quartier de Zeyouneh à Bagdad et a été déclaré mort dans un hôpital, ont déclaré les responsables sous couvert d’anonymat, conformément à la réglementation.

Al-Hashimi était un analyste de la sécurité respecté qui est apparu régulièrement à la télévision irakienne et dont l’expertise a été recherchée par des responsables gouvernementaux, des journalistes et des chercheurs.

Quelques semaines avant sa mort, al-Hashimi avait déclaré à des confidents qu’il craignait que des milices soutenues par l’Iran ne le ciblent. Il était connu pour critiquer les activités des milices.

Sa mort survient alors que le gouvernement est aux prises avec une série d’attaques à la roquette ciblant les intérêts américains dans le pays soupçonnés d’être orchestrés par des milices soutenues par l’Iran. Un raid la semaine dernière a arrêté 14 membres du puissant groupe Kataib Hezbollah. Tous sauf un ont été libérés.