Dernières Nouvelles | News 24

Un État européen va taxer les pets de vaches — RT World News

Le Danemark est en passe de devenir le premier pays au monde à imposer une taxe sur les gaz à effet de serre produits par l’élevage.

Le Danemark s’apprête à imposer une nouvelle taxe aux agriculteurs sur les gaz à effet de serre produits par leur bétail, a annoncé le ministre des Finances Jeppe Bruus. Le péage sur les émissions des vaches, des porcs et des moutons sera mis en œuvre à partir de 2030, selon le ministre.

La nouvelle taxe devrait contribuer grandement à l’objectif du pays de réduire les émissions de 70 % par rapport aux niveaux de 1990 d’ici la fin de la décennie, et à terme d’atteindre la neutralité carbone, a expliqué Bruus.

« Nous ferons un grand pas en avant vers la neutralité climatique en 2045. » a déclaré le ministre, saluant cette mesure comme un moyen pour le Danemark de devenir « le premier pays au monde à introduire une véritable taxe CO2 sur l’agriculture. »

Les éleveurs seront taxés à hauteur de 300 couronnes (43 dollars) par tonne d’équivalent dioxyde de carbone produite par leurs animaux. Toutefois, celui-ci sera dans un premier temps soumis à une déduction d’impôt sur le revenu de 60 %.





Cette mesure devrait toucher le plus les producteurs laitiers, étant donné qu’une vache danoise moyenne produit environ six tonnes métriques (6,6 tonnes) d’équivalent CO2 chaque année, les porcs et les moutons émettant beaucoup moins de gaz.

Le pays est un important producteur de bétail, avec un cheptel bovin actuel de près de 1,5 million, selon Statistique Danemark. Cela rapporterait plus de 400 millions de dollars par an en taxes sur le carbone.

La nouvelle taxe devrait encore augmenter, pour atteindre un objectif de 750 couronnes par tonne d’ici 2035.

L’élevage laitier est considéré comme un contributeur majeur à la production de gaz à effet de serre d’origine humaine. Selon les estimations du Programme des Nations Unies pour l’environnement, l’élevage est responsable d’environ 32 % des émissions de méthane causées par l’activité humaine.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

Lien source