PARIS (AP) – Un citoyen français travaillant dans la conservation de la faune a été libéré après avoir été enlevé deux jours plus tôt dans le nord-est du Tchad, a annoncé la France dimanche.

« La France remercie les autorités tchadiennes qui ont œuvré à la libération », a déclaré le ministère des Affaires étrangères, ajoutant que les diplomates français restaient « mobilisés » pour aider Jérôme Hugonnot et sa famille.

Hugonnot travaillait pour le Sahara Conservation Fund dans la province tchadienne de Wadi Fara, frontalière du Soudan, au moment de son enlèvement vendredi par des ravisseurs inconnus, selon le porte-parole du gouvernement tchadien Aziz Mahamat Saleh. Un certain nombre de groupes armés opèrent le long de la frontière entre le Tchad et le Soudan.

Le Sahara Conservation Fund et ses partenaires ont passé des années au Tchad à travailler à la réintroduction d’une espèce d’antilope du désert connue sous le nom d’oryx algazelle.

The Associated Press