Un dirigeant politique et propriétaire d’une loterie tué par balle en Haïti

Commentaire

PORT-AU-PRINCE, Haïti – Eric Jean Baptiste, ancien candidat à la présidence et chef d’un parti politique en Haïti, a été tué dans une fusillade, a déclaré samedi un responsable du parti. Le meurtre en a stupéfié beaucoup dans un pays déjà en crise.

Baptiste a été tué vendredi dans la communauté de Laboule dans la capitale de Port-au-Prince avec son garde du corps, selon Ricardo Nordain, porte-parole de son Rassemblement des démocrates nationaux progressistes, fondé en 1979 par l’ancien président Leslie Manigat.

Baptiste possédait également l’une des plus grandes sociétés de loterie en Haïti, “Pere Eternel”.

Personne n’a été arrêté.

Le Premier ministre Ariel Henry a déclaré que lui et d’autres étaient révoltés par le meurtre.

« L’horrible assassinat du leader politique Eric Jean Baptiste et de son garde du corps a une fois de plus plongé la nation haïtienne dans la tourmente. Nous condamnons fermement ce crime odieux contre ce patriote, cet homme politique modéré engagé pour le changement », a-t-il tweeté.

Le meurtre a eu lieu dans une zone où le gang Ti Makak, qui signifie “petits macaques”, se bat avec le gang Toto pour le contrôle du territoire. La communauté est située près de Pelerin, où le président Jovenel Moïse a été assassiné dans sa résidence privée en juillet 2021.

En août, Yvon Buissereth, un ancien sénateur qui travaillait pour le ministère des Affaires sociales et du Travail, a été tué et son corps incendié.

En janvier, deux journalistes ont également été tués à Laboule et leurs corps incendiés.