Un député d’Okanagan appelle à l’action contre la tyrannie iranienne – Kelowna Capital News

Une pétition enracinée à Kelowna demande à la Chambre des communes de prendre des mesures contre le Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC) d’Iran.

Dan Albas, député de Central Okanagan-Similkameen-Nicola, a parrainé la pétition.

Albas a déclaré que plusieurs personnes d’origine iranienne l’ont appelé et lui ont envoyé un courriel, l’exhortant à agir et à faire tout ce qu’il peut pour encourager le gouvernement canadien à faire pression sur un régime «qui doit être tenu responsable».

Keyvan Khadem, un Persan qui a déménagé au Canada à l’âge de 11 ans, est l’un des auteurs de la pétition. Il a travaillé avec Albas pour élaborer la pétition et ses revendications avant qu’elle ne soit acceptée par la Chambre des communes.

La pétition demande que l’IRCG soit répertorié comme une entité terroriste. La Force Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique, une branche du CGRI, est déjà répertoriée.

La pétition demande également l’expulsion de toute personne liée au gouvernement iranien ou au CGRI, ainsi que la saisie et la redistribution de tous les avoirs canadiens appartenant à des personnes liées au régime.

Albas a déclaré que le comité des affaires étrangères de la Chambre des communes a entendu des témoins dire que des personnes associées au CGRI vivent actuellement au Canada.

« Les gens ont très peur parce que ce gouvernement en particulier a menacé de faire taire les gens, en particulier les Iraniens qui ne sont plus à l’intérieur de leurs frontières. “

Il a dit que la pétition est un petit effort pour faire pression sur le régime oppressif.

“Il doit y avoir une certaine responsabilité”, a déclaré Albas.

La pétition des Affaires étrangères (e-4145) est ouverte aux signatures du grand public jusqu’au 5 décembre.

Albas a déclaré qu’il est extrêmement important que le document recueille 500 signatures, car à ce stade, le gouvernement doit répondre formellement par écrit aux demandes formulées.

Le 30 octobre, le premier ministre Justin Trudeau s’est tenu aux côtés des familles des victimes du vol 752 d’Ukraine International Airlines.

Trudeau a déclaré que le gouvernement était allé de l’avant avec des sanctions sans précédent et avait rendu les dirigeants du régime iranien inadmissibles au Canada.

«Nous savons qu’il y a maintenant des gens au Canada qui ont profité de la corruption, de l’horrible régime iranien et qui se cachent parmi… cette belle communauté», a déclaré Trudeau.

« Profiter des libertés du Canada, des opportunités du Canada et utiliser les richesses qu’ils ont volées au peuple iranien pour vivre une bonne vie au Canada. Eh bien, nous n’en disons pas plus.

Avec des fichiers de la Presse canadienne.


@Rangers_mom
Jacqueline.Gelineau@kelownacapnews.com
Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter et abonnez-vous à notre quotidien et abonnez-vous à notre newsletter quotidienne.

Ville de KelownaChambre des communesIranColline du Parlement