Un coureur d’ultramarathon italien montre son soutien aux Russes bannis

Federico Barucco a également porté les couleurs du drapeau russe lors de sa dernière compétition

Le coureur italien Federico Barucco a profité de sa participation à l’Ultra-Trail du Mont-Blanc ce week-end pour dénoncer l’interdiction des athlètes russes, qu’il juge discriminatoire.

Les sportifs russes ont été bannis d’une longue liste d’événements mondiaux depuis que les fédérations ont suivi une recommandation du Comité international olympique (CIO) fin février de prendre des mesures en réponse à l’opération militaire en Ukraine.

Lors de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc organisé dans les Alpes françaises, suisses et italiennes, Barucco a d’abord montré son soutien aux Russes en courant dans un uniforme aux couleurs du drapeau russe.

Sur la ligne d’arrivée, où il est arrivé 746e sur 1789 avec un temps de 38:59:06 dans la course de 171,50 km, Barucco a également tenu une banderole indiquant “Sport sans frontières.”

“Le sport doit rassembler les gens, et toute suspension est une discrimination. Je veux soutenir les athlètes russes – tous deux leaders [ones] et juste des débutants – qui n’ont pas à payer avec leurs rêves et leurs années de souffrance”, Barucco, qui a un partenaire russe, s’est expliqué après la course.

Lire la suite

L’entraîneur français de biathlon fait face à la “haine” après avoir soutenu les athlètes russes

L’athlète a ensuite expliqué à RIA Novosti qu’il n’avait rencontré aucun antagonisme ouvert de la part de ses camarades coureurs à la suite de son geste, bien qu’il ait fait face à des messages de colère d’Ukrainiens sur les réseaux sociaux.

Barucco a également déclaré qu’il avait entendu dire que les organisateurs de la course chercheraient à lui parler dans les prochains jours de ses actions, bien qu’il soit prêt à leur expliquer pleinement sa position et à tenter de renverser l’interdiction des athlètes russes.

Ailleurs dans le monde de la course extrême, l’athlète russe Alexandra Morozova a goûté au succès en remportant l’ultramarathon Comrades de 90 kilomètres en Afrique du Sud sous un drapeau neutre – une situation dans laquelle certains de ses compatriotes se retrouvent s’ils veulent participer à des événements internationaux.