Un conseiller d’Obama plaide coupable d’avoir volé à l’école

Un ancien responsable de la Maison Blanche a été accusé d’avoir volé des dizaines de milliers de dollars pour garantir un prêt sur un appartement de plusieurs millions de dollars

Seth Andrew, ancien conseiller du 44e président Barack Obama, a plaidé coupable à des accusations de fraude par câble après avoir volé 218 000 $ à une école à charte qu’il a fondée.

Le ministère américain de la Justice a annoncé vendredi qu’Andrew avait plaidé coupable d’avoir transféré l’argent de l’école sur ses propres comptes bancaires privés, qui étaient utilisés pour contracter une hypothèque pour un appartement de plusieurs millions de dollars à New York.

Andrew pourrait encourir jusqu’à 20 ans de prison pour le crime et devrait être condamné le 14 avril. L’ancien conseiller en éducation de la Maison Blanche a accepté « de verser une restitution au réseau d’écoles à charte auquel il a volé », selon le DOJ.

« Seth Andrew, un ancien conseiller de la Maison Blanche, a admis aujourd’hui avoir conçu un stratagème pour voler les mêmes écoles qu’il a aidé à créer », a déclaré le procureur américain Damian Williams dans un communiqué. « Andrew risque maintenant une peine de prison fédérale pour avoir abusé de sa position et volé ceux qu’il avait promis d’aider. »

Andrew – qui a été conseiller en éducation à la Maison Blanche d’Obama entre 2014 et 2016 – a été arrêté en avril 2021 et accusé de fraude électronique, de blanchiment d’argent et de fausses déclarations.

À l’époque, le directeur adjoint du FBI William F. Sweeney Jr. a accusé Andrew d’avoir volé l’argent de l’école pour obtenir « le taux d’intérêt le plus bas » lors de la demande de prêt d’appartement à Manhattan.

« Lorsque vous n’avez pas les fonds nécessaires à déposer et que vous volez l’argent de votre ancien employeur pour combler la différence, économiser de l’argent en intérêts est susceptible d’être le cadet de vos soucis », dit Sweeney, qui a ajouté, « Nous alléguons aujourd’hui qu’Andrew a fait exactement cela, et puisque l’employeur à qui il a volé était une organisation scolaire à charte, l’argent qu’il a pris appartenait à une institution au service des enfants d’âge scolaire. »

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.