Un conseil scolaire de l’Ontario enquête après qu’un élève de quatre ans soit rentré seul à la maison

Un conseil scolaire à l’est de Toronto s’excuse après qu’un élève de quatre ans soit rentré seul à la maison à l’heure du déjeuner plus tôt cette semaine.

Pickering, Ont. La mère Victoria McDonald a déclaré à CTV News Toronto qu’elle et son mari étaient assis dans leur salon lundi vers 13 h 15 lorsque la porte d’entrée s’est ouverte.

«Nous avons vu sa tête apparaître et nous étions juste un peu confus. Nous pensions tous les deux que peut-être un enseignant l’avait raccompagné chez lui », a déclaré McDonald.

L’enfant d’âge préscolaire a expliqué qu’il avait parcouru seul le trajet de 10 minutes depuis l’école publique de Glengrove – ce qui comprend ce que McDonald a décrit comme une intersection de panneaux d’arrêt à quatre voies «occupée» – pendant que sa classe jouait dehors pendant le déjeuner parce qu’il avait soif.

« Nous sommes contrariés… Nous ne pouvons tout simplement pas croire que cela s’est produit. Un million de choses auraient pu mal tourner », a déclaré McDonald. “Il aurait pu être kidnappé ou renversé par une voiture.”

Les parents ont déclaré qu’ils avaient ensuite ramené leur fils en classe, après quoi il avait quitté l’école pendant plus de 20 minutes.

McDonald a déclaré qu’aucun des deux employés de l’école qui surveillaient les enfants à l’époque n’avait remarqué la disparition de l’élève.

“De toute évidence, ils n’y prêtaient pas attention”, a-t-elle déclaré.

Après avoir parlé avec l’administration de l’école, McDonald a déclaré que le directeur avait suggéré de couper le temps de jeu en plein air pendant le déjeuner pour éviter un incident similaire à l’avenir, ce qui, selon elle, “n’est pas juste”.

“Je veux dire, ce n’est pas la faute des enfants, ce sont les enseignants qui ne faisaient pas attention et ne faisaient pas leur travail.”

Les parents ont dit qu’ils avaient depuis entendu parler de l’enseignante de leur fils – qui était l’une de celles qui surveillaient les enfants au moment de l’incident – ​​et elle s’est excusée.

De plus, dans un courriel à CTV News Toronto, le Durham District School Board (DDSB) a déclaré qu’il était au courant de l’incident et qu’il enquêtait actuellement.

“La sécurité et le bien-être de nos élèves sont notre priorité absolue”, a déclaré un porte-parole du DDSB. “L’administration de l’école a pris des mesures immédiates au niveau de l’école pour résoudre ce problème et a mis en place des précautions supplémentaires pour éviter quelque chose comme ça. ne se reproduise.

“Nous présentons nos sincères excuses à la famille touchée par cet incident.”

Pendant ce temps, McDonald a déclaré qu’elle et son mari avaient parlé à leur fils et expliqué qu’il devrait parler à un enseignant s’il avait besoin de quelque chose.

“Mais je veux dire, il a quatre ans, ce n’est pas sa faute”, a-t-elle déclaré.