Un chien de garde israélien va enquêter sur la ruée meurtrière des festivals

Quelque 100000 personnes, pour la plupart des juifs ultra-orthodoxes, se sont rassemblées pour un festival de Lag BaOmer au mont Meron, dans le nord d’Israël, malgré les restrictions de coronavirus limitant les rassemblements en plein air à 500 personnes et les avertissements de longue date sur la sécurité de ces rassemblements. Le bureau du contrôleur de l’État, sous l’un des prédécesseurs d’Englman, a publié une paire de rapports en 2008 et 2011 avertissant que les conditions à Mount Meron étaient dangereuses.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments