Skip to content

Un chercheur sikh qui s'est vu refuser du travail chez Claridge en raison de sa politique "sans barbe" a gagné 7 000 £ en indemnisation

UNE Un chasseur d'emploi sikh, qui s'est vu refuser du travail chez Claridge en raison d'une politique stricte "sans barbe", a gagné 7 000 £ en compensation.

Les patrons de Elements Personnel Services Ltd ont refusé d’offrir du travail à Raman Sethi, qui porte une barbe, en raison des normes de «toilettage» de ses clients cinq étoiles, a déclaré un tribunal du travail.

Par le passé, l'agence avait reçu des plaintes de la part des hôtels, y compris un courrier électronique de Claridge's d'avril 2018, dans lequel on pouvait lire: "Pas de queue de cheval, pas de pilosité pour le visage … veuillez vous assurer que rien de tout cela chez Claridge's", a déclaré la juge Holly Stout.

Le juge Stout a toutefois estimé que les hôtels n'avaient pas été consultés par l'agence et ne lui demandait pas de faire une exception pour des motifs religieux. Il lui a octroyé une indemnité de 7 102 £ 17, dont 5 000 £ pour "atteinte à la personne".

L'agence est spécialisée dans la fourniture de personnel pour les hôtels cinq étoiles de Londres, notamment The Connaught, Claridge's et The Dorchester.

M. Sethi, âgé de 34 ans et originaire de Nouvelle-Zélande, avait assisté à un événement de recrutement organisé par Elements en novembre 2017 et avait été inscrit, mais avait ensuite été informé qu'il était dans l'impossibilité de le garder.

Un courriel d’Eléments à M. Sethi a indiqué qu’il «n’y aurait pas assez de changements pour vous aider», car les directeurs d’hôtel «ne permettent pas de se faire raser le visage pour des raisons de santé et de sécurité / hygiène».

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *