Skip to content

Un aviateur qui a été blessé par balle après qu'un étudiant militaire saoudien a ouvert le feu à la Navy Station Pensacola vendredi, parle pour la première fois de cette expérience poignante.

Ryan Blackwell, 27 ans, toujours en soins intensifs après avoir reçu une balle dans le bassin et le bras droit, était l'une des 12 personnes blessées lors de l'attaque de Mohammed al-Shamrani.

S'adressant au Pensacola News Journal samedi, Blackwell a révélé qu'il était à l'intérieur de son bureau au premier étage avec deux collègues lorsqu'ils ont entendu des coups de feu éclater dans une salle de classe voisine.

Blackwell, qui traite les documents pour les étudiants internationaux à la base, a déclaré que le groupe avait rapidement fermé sa porte vitrée et s'était mis à couvert, en espérant que le tireur ne rentrerait pas.

Cependant, al-Shamrani a “ tiré directement par la porte '', des balles frappant Blackwell et ses deux collègues.

Blackwell a été frappé alors qu'il tentait de protéger sa collègue contre les coups de feu. Ses intestins ont été sectionnés au cours du processus.

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

Ryan Blackwell, 27 ans, a été blessé par balle vendredi lorsque l'étudiant militaire saoudien Mohammed al-Shamrani a ouvert le feu à la Navy Station Pensacola en Floride

Le trio blessé s'est vite rendu compte qu'ils devaient s'échapper au cas où al-Shamrani entrerait dans la pièce, alors Blackwell a ouvert une fenêtre avec sa main gauche.

«Mon adrénaline pompait tellement. Je n'étais pas inquiet de me faire tirer dessus. J'avais peur de nous mettre en sécurité et de nous sortir de là '', a déclaré Blackwell.

Les trois ont réussi à sauter par la fenêtre et à courir en sécurité, malgré le fait qu'ils saignaient abondamment.

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

Blackwell traite la paperasse pour les étudiants internationaux à la base

Blackwell a attaché sa ceinture autour de son bras droit afin d'endiguer le flux sanguin.

Il a appelé d'urgence un collègue et lui a expliqué qu'ils devaient se rendre à l'hôpital parce qu'ils «saignaient».

"Nous aurions pu faire trois autres victimes si nous ne nous étions pas échappés", a-t-il déclaré.

Un ami de Blackwell a partagé une photo de l'aviateur aux côtés de sa petite amie et a écrit sous le cliché: “ Ryan a abrité et protégé ses collègues marins, trouvé et aidé à l'évacuation de tous les marins de son bureau, a sauvé des vies, mais a été grièvement blessé au cours du processus .

«Il va mieux et se remet d'une opération. Ryan est un excellent ajout à notre communauté, un mentor et un entraîneur pour les lutteurs locaux, et représente la plus belle des traditions de la Marine.

Alors que Blackwell et ses collègues ont réussi à s'échapper de leur vie, trois autres ont été tragiquement tués dans l'incident.

Mohammed Haitham, 19 ans, a été désigné comme l'un des trois morts de la fusillade de vendredi.

Sa belle-mère, Brenda Delgado Haitham, a publié un message sur Facebook qui disait: «Mon beau-fils Mohammed, a été l'une des victimes dont la vie a été prise par un lâche insensé, lors de l'attaque de la base navale de vendredi.

"Qu'Allah accorde à mon mari, la mère de Mohammed et au reste de sa famille, force et patience à travers cela."

Sa publication sur Facebook a commencé par un verset coranique – Inna Lillahi wa inna ilayhi raji'un – qui se traduit par «En effet, à Dieu nous appartenons et à Dieu nous reviendrons».

Haitham, connu sous le nom de «Mo» pour ceux qui le connaissaient, était une star de l'athlétisme de Lakewood, en Floride, selon le Tampa Bay Times.

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

Mohammed Haitham, 19 ans, a été tué dans la fusillade présumée d'un terroriste

Il a obtenu son diplôme d'études secondaires en 2018 et a rejoint la Marine peu après. Haitham a terminé le camp d'entraînement et a été affecté à la formation des équipages de conduite en Floride.

Au cours de Thanksgiving, il a surpris sa famille en se présentant à la maison.

"Il ressemblait à un homme tout d'un coup", a déclaré Kim Walker, un ami de la famille.

Evelyn Brady, sa mère qui est elle-même une ancienne combattante de la Marine et qui travaille maintenant pour l'Administration des anciens combattants, a déclaré qu'elle avait été informée du décès de son fils.

«Le commandant de son école m'a appelé», a-t-elle déclaré.

"Il m'a dit que mon fils avait essayé d'arrêter le tireur."

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

Haitham est récemment rentré chez lui pour surprendre sa famille pendant les vacances de Thanksgiving

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

Haitham est vu à l'extrême droite après son enrôlement dans la Marine

Pendant ce temps, Joshua Kaleb Watson, 23 ans, diplômé de l'US Naval Academy, a également été tué lors de l'attaque de vendredi.

Dans un hommage déchirant sur Facebook, le frère de Watson a écrit qu'il avait «sauvé d'innombrables vies aujourd'hui avec la sienne».

«Après avoir été abattu plusieurs fois, il s'est rendu à l'extérieur et a dit à l'équipe de première intervention où se trouvait le tireur et ces détails étaient inestimables. Il est mort en héros '', a écrit son frère Adam Watson.

Watson était originaire d'Enterprise, en Alabama, qui était activement impliqué dans le JROTC et la National Honor Society au lycée.

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

Joshua Kaleb Watson, 23 ans, a été identifié comme l'une des trois victimes tuées lors de la fusillade

Après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires en 2014, il a passé quatre ans à la U.S.Naval Academy, où il a fait partie de l'équipe d'élite de fusiliers de l'académie. Il est diplômé de l'académie en mai et a été commandé comme enseigne.

La vidéo de la cérémonie de remise des diplômes montre Watson fièrement prêtant serment d'office pour défendre la Constitution, sous le regard de ses parents aimants et d'autres membres de la famille.

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

Watson est vu avec sa mère juste avant d'obtenir son diplôme de la U.S.Naval Academy en mai

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

De fiers amis et membres de la famille étaient présents alors que Watson a été commandé comme enseigne

Douze personnes ont été blessées lors de l'attaque de vendredi, y compris les deux adjoints du shérif qui ont été les premiers à répondre, a déclaré le shérif du comté d'Escambia, David Morgan.

L'un des députés a reçu une balle dans le bras et l'autre dans le genou, et tous deux devraient se remettre, a-t-il déclaré.

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

Mohammed Saeed Alshamrani était un aviateur saoudien en formation à la station navale américaine

Le tireur Alshamrani était un sous-lieutenant qui fréquentait l'école d'aviation de la station.

Le Pentagone dit que sa formation avec l'armée américaine a commencé en août 2016 et devait se terminer en août 2020.

Vendredi soir, le SITE Intelligence Group, qui surveille les médias djihadistes, a affirmé avoir suivi un compte Twitter appartenant à Alshamrani qui contenait un manifeste inquiétant écrit quelques heures avant le coup de feu.

"Je suis contre le mal, et l'Amérique dans son ensemble est devenue une nation du mal", lit-on.

“ Je ne suis pas contre vous parce que vous êtes simplement américain, je ne vous déteste pas parce que vos libertés, je vous déteste parce que chaque jour vous soutenez, financez et commettez des crimes non seulement contre les musulmans mais aussi contre l'humanité '', a écrit Alshamrani.

Les enquêteurs tentaient de déterminer si le tweet avait bien été écrit par le tireur.

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

Un enquêteur du FBI est vu ci-dessus rassemblant des preuves sur les lieux de la fusillade de vendredi samedi

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

Une réponse massive de la police est vue sur la station lors d'un verrouillage pour la fusillade

Les Saoudiens se précipitent pour tenter d'apaiser les tensions américaines après l'attaque

La fusillade menaçait de compromettre davantage les relations des États-Unis avec l'Arabie saoudite, alors qu'elle cherchait à rétablir son image d'exportateur mondial de l'extrémisme islamique.

Peut-être plus notoirement, 15 des 19 pirates de l'air du 11 septembre étaient des ressortissants saoudiens. Un procès intenté par les familles des victimes allègue que le gouvernement saoudien a également joué un rôle dans la planification des attaques, ce que le royaume nie.

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

Le roi d'Arabie saoudite Salman bin Abdulaziz (à gauche) s'entretient avec le prince héritier Mohammed bin Salman lors d'un événement le mois dernier. Le royaume cherche à prendre ses distances avec l'attaquant

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

Un homme d'un café de Jiddah lit le quotidien Al-Madina devant une photo du roi saoudien Salman samedi. L'arabe du titre principal se lit comme suit: “ Le roi Salman à Donald J. Trump: le tireur de Floride ne représente pas le peuple saoudien ''

Samedi, l'Arabie saoudite a cherché à prendre ses distances avec le tireur de Pensacola après que le roi Salman a téléphoné au président Donald Trump pour dénoncer la fusillade comme “ odieuse '' et s'engager à coopérer avec des responsables américains pour enquêter sur l'incident.

Vendredi, le roi a ajouté que le tireur, abattu par la police, "ne représente pas le peuple saoudien".

Trump a tweeté à propos de l'appel, déclarant: “ Le roi a déclaré que le peuple saoudien était grandement irrité par les actions barbares du tireur, et que cette personne ne représentait en aucune manière les sentiments du peuple saoudien qui aime le peuple américain. "

Trump a présidé en 2017 l'un des plus importants accords sur les armes de l'histoire, lorsqu'il a accepté que les États-Unis vendent immédiatement des systèmes d'armes saoudiens totalisant 110 milliards de dollars américains (1) (2) et 350 milliards de dollars sur 10 ans.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a déclaré samedi qu'il s'était entretenu avec le ministre saoudien des Affaires étrangères Al-Saud, qui a "exprimé ses condoléances et sa tristesse" lors de la fusillade.

La famille du tireur a fait écho au sentiment que ses actions ne représentaient pas les sujets du royaume.

Le journal progouvernemental Okaz a cité l'un de ses oncles, Saad al-Shamrani, disant que ses actions ne reflétaient pas «l'humanité et la loyauté de sa famille» envers les dirigeants du royaume.

Cherchant à resserrer leurs liens avec l'Amérique après l'attaque, de nombreux Saoudiens sur les réseaux sociaux ont souligné les reportages des médias américains concernant deux étudiants en échange d'Arabie saoudite qui se sont noyés l'année dernière dans le Massachusetts après s'être précipités dans une rivière pour secourir deux jeunes enfants.

Mais le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a suggéré que Riyad devrait offrir une compensation aux victimes.

"Le gouvernement de l'Arabie saoudite doit améliorer les choses pour ces victimes, et je pense qu'elles vont devoir une dette ici étant donné qu'il s'agit d'une de leurs personnes", a déclaré DeSantis.

Une fusillade d'horreur s'est déroulée dans un bâtiment de classe à la base navale

Le shérif du comté d'Escambia, David Morgan, a déclaré qu'un appel au 911 avait été reçu à 6 h 51, heure centrale, signalant un tireur actif à la station navale.

Deux députés ont confronté le tireur à l'intérieur d'un bâtiment de classe et ont échangé des coups de feu, tuant l'agresseur.

Il a depuis été révélé que le tireur était armé d'une arme de poing.

L'un des policiers a été blessé par balle au bras, tandis que l'autre a reçu une balle dans le genou et a été opéré.

Morgan a déclaré que les deux députés devraient se rétablir.

Au total, huit personnes ont été emmenées à Baptist Health Care à Pensacola, dont l'une est décédée plus tard.

Les responsables de l'application des lois et les responsables de l'US Navy ont refusé de divulguer toute information concernant l'identité du tireur et des victimes en attendant la notification du plus proche parent.

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

Vendredi, après la fusillade, des véhicules de police bloquent l'entrée de la base aérienne de Pensacola

Un aviateur de 27 ans touché par des balles lors d'une attaque à la base navale de Pensacola

L'USS John F. Kennedy (CV 67) est vu arriver pour une visite au port de Naval Air Station (NAS) Pensacola dans une photo d'archive

Le commandant Timothy Kinsella a déclaré que les forces de sécurité de la station avaient d'abord répondu à la fusillade avant l'arrivée des services de police extérieurs.

L'installation, qui est utilisée pour la formation et composée principalement de salles de classe, "est fermée jusqu'à nouvel ordre", a-t-il déclaré.

Le shérif Morgan a déclaré que la scène du crime était répartie sur deux étages, qui étaient jonchés de boyaux usés.

“ Marcher à travers la scène du crime, c'était comme être sur le tournage d'un film '', a-t-il révélé.

Les autorités fédérales enquêtent, ont déclaré les autorités, notamment le FBI et le Bureau de l'alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs.

L'école catholique St. John's, située directement à l'extérieur de la station aérienne, a été mise sous verrouillage par mesure de précaution.

Vingt aviateurs saoudiens «triés sur le volet» s'entraînant à Pensacola font partie des 62 700 militaires étrangers que les États-Unis entraînent chaque année

Au cours de l'exercice 2018, quelque 62700 étudiants militaires étrangers de 155 pays ont participé à une formation dispensée par les États-Unis, dont le coût total était d'environ 776,3 millions de dollars, selon les documents du DoD.

Parmi eux, un contingent de Saoudiens récemment arrivé à la Naval Air Station Pensacola.

Ces dernières semaines, 18 aviateurs navals et deux membres d'équipage des Forces navales royales saoudiennes s'entraînaient avec l'US Navy, dont un passage à Pensacola, selon un communiqué de presse du 15 novembre.

Il n'était pas clair si le tireur présumé faisait partie de cette délégation.

La délégation faisait partie d'un programme de la Marine qui offre une formation aux alliés des États-Unis, connue sous le nom de Naval Education and Training Security Assistance Field Activity.

Une personne familière avec le programme a déclaré que les officiers de l'armée de l'air saoudienne sélectionnés pour une formation militaire aux États-Unis étaient intensément contrôlés par les deux pays.

Les militaires saoudiens sont «triés sur le volet» par leurs militaires et viennent souvent de familles d'élite, a déclaré la personne, sous couvert d'anonymat, parce qu'ils n'avaient pas la permission de parler à un journaliste. Les stagiaires doivent parler un excellent anglais, a déclaré la personne.

L'ambassade d'Arabie saoudite à Washington n'a pas répondu aux questions.

L'Arabie saoudite, un important acheteur d'armes américaines, représente une grande partie des dépenses américaines en matière de formation militaire étrangère.

Au cours de l'exercice 2018, les États-Unis ont formé 1753 militaires saoudiens pour un coût estimé à 120903786 $, selon les documents du DoD.

Pour l'exercice 2019, le Département d'État prévoyait de former environ 3150 Saoudiens aux États-Unis.

-Keith Griffith pour DailyMail.com et Reuters

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *