Un athlète algérien qui s’est retiré des Jeux olympiques de Tokyo pour éviter un affrontement avec les Israéliens fait face à l’action des patrons de judo pour «discrimination»

La star du judo Fethi Nourine s’est retirée de l’épreuve masculine des 73 kg pour éviter une rencontre potentielle avec Tohar Butbul, d’Israël, en seizièmes de finale, qualifiant le tirage de « choc » et de « tonnerre ».

L’espoir de Tokyo a affirmé qu’il ne voulait pas « se salir les mains », tandis que son entraîneur, Amar Ben Yaklif, a qualifié de « malchanceux » un éventuel match contre Butbul.

Les patrons de la Fédération internationale de judo (IJF) ont maintenant temporairement suspendu Nourine et Ben Yaklif, expliquant dans un communiqué qu' »aucune sorte de manifestation ou de propagande politique, religieuse ou raciale n’est autorisée sur les sites, sites ou autres zones olympiques ».

La commission disciplinaire de la fédération et le Comité national olympique d’Algérie pourraient désormais imposer de nouvelles sanctions à la paire, selon des informations.

« Le judo est basé sur un code moral fort incluant le respect et l’amitié, pour favoriser la solidarité », a poursuivi la déclaration.

« Nous ne tolérerons aucune discrimination, car cela va à l’encontre des valeurs et principes fondamentaux de notre sport. »

Nourine devait affronter le Soudanais Mohamed Abdalrasool au premier tour lundi, quand une victoire lui aurait valu une rencontre avec Butbul grâce à un laissez-passer au premier tour pour l’Israélien.

Ben Yaklif a insisté sur le fait qu’il avait « pris la bonne décision » avec son athlète, mais le Comité olympique algérien entend désormais renvoyer Nourine chez lui.

Les conflits à motivation politique impliquant des athlètes israéliens ne sont pas tout à fait rares aux Jeux olympiques. L’Egyptien Islam El Shehaby a abandonné le sport lors de l’édition 2016 à Rio après avoir évité l’opportunité de serrer la main de son rival israélien victorieux.

L’IJF a infligé à l’Iran une suspension de quatre ans plus tôt cette année après que l’ancien champion du monde Saeid Mollaei a affirmé qu’il avait reçu l’ordre de perdre un match de demi-finale aux Championnats du monde 2019 afin de s’assurer qu’il n’affronterait pas un Israélien en finale.

Nourine a choisi de se retirer du même tournoi plutôt que de rencontrer Butbul.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments