Dernières Nouvelles | News 24

Un assistant de Netanyahu affirme qu’Israël a accepté le plan de cessez-le-feu de Biden pour Gaza

Un collaborateur du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré dans une interview au Sunday Times britannique qu’Israël avait accepté le cadre du plan du président Joe Biden visant à mettre fin à la guerre à Gaza, même s’il a déclaré que ce n’était « pas une bonne affaire ».

La position officielle d’Israël reste floue et NBC News a contacté le bureau du Premier ministre israélien pour obtenir confirmation.

Biden a annoncé vendredi qu’Israël avait proposé un plan en trois parties qui mènerait à terme à un cessez-le-feu dans la bande de Gaza, ainsi qu’à la libération de tous les otages qui y sont détenus au cours des huit derniers mois. Il est « temps que cette guerre prenne fin », a déclaré Biden.

Samedi, Netanyahu a semblé saper le plan, en publiant une déclaration qualifiant un cessez-le-feu permanent à Gaza de « non-démarreur » tant que des conditions de longue date ne seront pas réunies pour y mettre fin. la guerre sont remplies, réitérant que « les conditions imposées par Israël pour mettre fin à la guerre n’ont pas changé : la destruction des capacités militaires et gouvernementales du Hamas, la libération de tous les otages et la garantie que Gaza ne constitue plus une menace pour Israël ».

Mais dans une interview au Sunday Times britannique, Ophir Falk, principal conseiller en politique étrangère de Netanyahu, a souligné qu’Israël ne rejetait pas l’accord, affirmant qu’il s’agissait d’un « accord sur lequel nous étions d’accord – ce n’est pas un bon accord mais nous souhaitons ardemment que les otages soient libérés ». , tous. »

Il a ajouté que les conditions d’Israël « n’ont pas changé : la libération des otages et la destruction du Hamas en tant qu’organisation terroriste génocidaire ».

Une grande manifestation en Israël samedi soir a exhorté le gouvernement à agir. En réponse à la déclaration de Biden, le Forum des familles d’otages, l’organisation israélienne qui milite pour la libération des otages pris lors de l’attaque du Hamas le 7 octobre, a appelé les membres du parlement israélien à accepter l’accord.

« Le forum exige le retour de tous les otages, certains pour être réhabilités et d’autres pour être enterrés, et ne pas laisser passer l’occasion qui s’est présentée de les ramener chez eux. »


Source link