Actualité du moment | News 24

Ukraine : la Banque mondiale met en garde contre la récession mondiale

WASHINGTON –

Le président de la Banque mondiale, David Malpass, a suggéré mercredi que la guerre de la Russie en Ukraine et son impact sur les prix des denrées alimentaires et de l’énergie, ainsi que sur la disponibilité des engrais, pourraient déclencher une récession mondiale.

Malpass a déclaré lors d’un événement organisé par la Chambre de commerce américaine que l’économie allemande, la quatrième au monde, avait déjà considérablement ralenti en raison de la hausse des prix de l’énergie, et a déclaré qu’une réduction de la production d’engrais pourrait aggraver les conditions ailleurs.

“Alors que nous examinons le PIB mondial … il est difficile pour le moment de voir comment nous évitons une récession”, a déclaré Malpass. Il n’a donné aucune prévision précise.

Il a déclaré que les économies de l’Ukraine et de la Russie devraient toutes deux connaître une contraction significative, tandis que l’Europe, la Chine et les États-Unis connaissent une croissance plus lente.

Les pays en développement sont encore plus durement touchés en raison du manque d’engrais, de stocks alimentaires et d’approvisionnement énergétique, a-t-il déclaré.

“L’idée d’un doublement des prix de l’énergie est suffisante pour déclencher une récession à elle seule”, a-t-il déclaré.

En Chine, il a déclaré que le ralentissement relativement marqué de la croissance était dû à la pandémie de COVID-19, à l’inflation et à la crise immobilière préexistante à laquelle le pays était confronté.

Le mois dernier, la Banque mondiale avait déjà réduit ses prévisions de croissance mondiale pour 2022 de près d’un point de pourcentage, à 3,2 % contre 4,1 %, en raison des effets de l’invasion russe de l’Ukraine.

Malpass n’a donné aucun détail sur le moment où une récession mondiale pourrait commencer.


Entrer en contact


Avez-vous des questions sur l’attaque contre l’Ukraine ? E-mail dotcom@bellmedia.ca.

  • Veuillez inclure votre nom, votre emplacement et vos coordonnées si vous souhaitez parler à un journaliste de CTV News.
  • Vos commentaires peuvent être utilisés dans une histoire de CTVNews.ca.


(Reportage par Andrea Shalal; Montage par Leslie Adler et David Gregorio)