Skip to content
Uber va licencier 3 000 travailleurs en deuxième période ce mois-ci

PHOTO DE FICHIER: Le logo d'Uber est photographié à son bureau de Bogota, Colombie, le 12 décembre 2019. REUTERS / Luisa Gonzalez / File Photo

(Reuters) – Uber Technologies Inc (UBER.N) supprimera environ 3000 emplois, en plus des 3700 annoncés plus tôt ce mois-ci, alors que les restrictions imposées par les coronavirus sapent la demande de services de transport en commun, a déclaré lundi la directrice générale Dara Khosrowshahi dans un courriel aux employés.

L'entreprise de covoiturage a subi un effondrement presque total alors que de grandes parties des États-Unis et du reste du monde se sont fermées pour lutter contre la propagation du virus.

Près des deux tiers des revenus d’Uber sont générés aux États-Unis et au Canada, où des ordres de séjour à domicile ont été émis à la mi-mars. La société a déclaré que les demandes de voyages avaient chuté de 80% dans le monde en avril, mais se rétablissaient lentement.

Khosrowshahi a également déclaré que la société fermerait ses bureaux à Singapour au cours des 12 prochains mois et déménagerait vers un nouveau «hub» dans la région Asie-Pacifique.

Uber fermerait également environ 45 de ses bureaux, dont celui du Pier 70 à San Francisco.

L'entreprise, qui est également en pourparlers avec GrubHub Inc (GRUB.N) pour renforcer son activité de livraison de produits alimentaires, a indiqué son intention de réduire les investissements dans plusieurs projets non stratégiques.

Reportage par Supantha Mukherjee à Bengaluru et Tina Bellon à New York; Montage par Saumyadeb Chakrabarty

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.