Twitter s’installe après que le gouvernement fédéral a affirmé avoir utilisé des informations 2FA pour cibler les publicités

Musk aurait été nommé au conseil d’administration de Twitter samedi, mais l’homme le plus riche du monde a informé l’entreprise le jour même qu’il ne siégerait en fait pas au conseil d’administration.

Andrew Burton | Getty Images Actualités | Getty Images

Twitter a conclu un accord de 150 millions de dollars avec le ministère de la Justice et la Federal Trade Commission concernant de fausses déclarations présumées de ses pratiques en matière de confidentialité des données, les agences annoncé mercredi.

Le règlement, qui doit encore être approuvé par un juge fédéral, résoudrait les allégations du gouvernement selon lesquelles Twitter n’aurait pas suffisamment informé ses utilisateurs de la manière dont leurs informations de contact seraient utilisées pour cibler des publicités plutôt que de simplement sécuriser leurs comptes, en violation du Loi sur la FTC et une Règlement de 2011 il est parvenu à l’agence.

Dans un procès accompagnant l’annonce du règlement, le gouvernement a accusé Twitter d’avoir déformé l’étendue de ses protections en matière de sécurité et de confidentialité des informations de contact non publiques des utilisateurs entre au moins mai 2013 et septembre 2019.

Les agences ont allégué que Twitter avait dit aux utilisateurs qu’il collectait des numéros de téléphone et des adresses e-mail pour sécuriser leurs comptes avec une authentification à deux facteurs, mais n’a pas révélé qu’il utilisait également ces informations pour aider les annonceurs à cibler leurs messages. Ils ont également accusé Twitter de prétendre à tort se conformer aux cadres internationaux de protection de la vie privée qui interdisent aux entreprises de traiter les données des utilisateurs à des fins qu’elles n’ont pas autorisées.

Dans un communiqué annonçant le règlement, la présidente de la FTC, Lina Khan, a déclaré que les violations présumées de Twitter avaient touché plus de 140 millions d’utilisateurs de Twitter.

Dans le cadre du règlement, Twitter devra également mettre en place de nouvelles mesures de conformité, notamment la création d’un programme complet de confidentialité, la réalisation d’un examen de la confidentialité et d’un rapport écrit avant de mettre en œuvre tout nouveau produit ou service collectant des informations sur les utilisateurs privés, et tester régulièrement ses protections de la confidentialité des données. Il devra également se soumettre à des évaluations indépendantes régulières de son programme de confidentialité des données. Le DOJ et la FTC seront tous deux chargés de faire respecter les conditions du règlement.

La procureure générale adjointe du DOJ, Vanita Gupta, a déclaré dans un communiqué: “La sanction de 150 millions de dollars reflète la gravité des allégations contre Twitter, et les nouvelles mesures de conformité substantielles qui seront imposées à la suite du règlement proposé aujourd’hui aideront à prévenir d’autres tactiques trompeuses qui menacent les utilisateurs. ‘ intimité.”

L’amende de 150 millions de dollars représente environ 3 % des revenus de Twitter Chiffre d’affaires 2021 de 5,08 milliards de dollars.

Le règlement est la dernière tentative des forces de l’ordre américaines d’appliquer la loi sur la protection des consommateurs aux violations présumées de la confidentialité des données. En 2019, la FTC a réglé une plainte de confidentialité contre Facebook pour un montant record de 5 milliards de dollars. Mais les critiques de l’époque ont déclaré que ce n’était toujours pas suffisant, étant donné que ce chiffre représentait environ 9% du chiffre d’affaires de l’entreprise en 2018, et ont fait valoir qu’il s’agissait d’une tape sur les doigts qui inciterait les entreprises technologiques à reprendre de tels risques.

Twitter n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Abonnez-vous à CNBC sur YouTube.

REGARDER: Pourquoi le gouvernement américain remet en question votre vie privée en ligne