Actualité santé | News 24

T&T enregistre le premier décès dû à la dengue en 5 ans | Nouvelles locales

TRINITÉ-et-Tobago a enregistré son premier décès dû à la dengue en cinq ans, a déclaré hier le ministre de la Santé Terrence Deyalsingh.

Il a déclaré que le décès était survenu le 19 juin et que le défunt était originaire du sud de Trinidad. Il a déclaré qu’il n’était pas en mesure de donner plus d’informations pour des raisons de confidentialité et par respect pour la famille de la victime.

S’exprimant dans l’émission Morning Edition de CCN TV6, Deyalsingh a déclaré qu’à la suite du décès, la conversation autour de la dengue était devenue plus urgente.

Il a indiqué que le ministère avait lancé des campagnes visant à l’éradication des moustiques dès le mois de mars de cette année, en prévision de la saison des pluies.

Il a ajouté que même si ces campagnes reposaient sur le partenariat du ministère de la Santé avec d’autres parties prenantes pour éradiquer les moustiques, le ministère était également engagé dans des campagnes d’éducation et des exercices de pulvérisation par l’intermédiaire de sa Division de lutte contre les insectes vecteurs.

Il a souligné que « la véritable action est la réduction à la source, dans vos foyers et dans vos communautés ».

Deyalsingh a déclaré : « Ce que nous demandons aux gens de faire chaque année, c’est de nous aider à réduire les sources dans leurs maisons. Vos gouttières, vos pots de fleurs, vos égouts, vos vases à l’intérieur de vos maisons. Partout où l’on peut trouver de l’eau calme et claire, c’est un lieu de reproduction pour les moustiques. Il peut (même) s’agir d’un bouchon de bouteille.

L’inspecteur en chef de la santé publique, le Dr Mark Dookeran, qui a également participé à l’émission hier, a déclaré qu’une fois qu’un cas de dengue est signalé, le ministère de la Santé prend des mesures immédiates pour empêcher tout nouvel incident dans la région afin de « briser la chaîne de transmission ».

« Tout d’abord, nous effectuons une pulvérisation spatiale (à très faible volume). Il s’agit d’un engin monté sur un véhicule qui devrait normalement passer très tôt le matin. Nous faisons normalement cela pour que nos travailleurs ne courent aucun risque lorsqu’ils vont soigner les maisons (des personnes infectées). Ainsi, quels que soient les adultes infectés (moustiques) présents dans la zone, l’ULV les éliminera », a-t-il déclaré.

Il a déclaré qu’une fois la pulvérisation ULV terminée, les travailleurs se rendent au domicile des personnes infectées pour effectuer un « travail périfocal ».

« C’est ici que nous inspectons les maisons et que nous identifions les gîtes larvaires et les gîtes larvaires potentiels. En plus de cela, s’il y a des zones où les moustiques peuvent être hébergés, comme les sous-bois, les zones broussailleuses, etc., nous les identifions et nous demandons au propriétaire de couper et d’enlever l’herbe et les buissons, etc. », a ajouté Dookeran. .

Il a déclaré que la dengue ne peut être transmise que par les moustiques infectés.

« S’il n’y a pas de moustiques, il n’y a pas de transmission de la dengue. Un moustique peut infecter plus d’une personne », a-t-il déclaré.

« Les moustiques non infectés, lorsqu’ils piquent quelqu’un qui a la dengue, ingèrent ce virus lorsqu’ils prennent le sang (de la personne infectée). Le virus se réplique (semblable à celui d’une photocopieuse) dans le corps du moustique et pénètre dans la salive (du moustique). Lorsque le moustique pique une autre personne, il injecte la salive qui contient un anticoagulant pour empêcher le sang de coaguler afin que le moustique peut désormais absorber le sang de cette personne », a-t-il ajouté.

La dengue est une infection virale qui se transmet des moustiques aux humains.

Elle est plus fréquente dans les climats tropicaux et subtropicaux, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La plupart des personnes atteintes de la dengue ne présentent aucun symptôme. Mais pour ceux qui le font, les symptômes les plus courants sont une forte fièvre, des maux de tête, des courbatures, des nausées et des éruptions cutanées. La plupart s’amélioreront dans une à deux semaines.

Dans les cas graves, la dengue peut être mortelle.

La dengue se traite avec des analgésiques, car il n’existe actuellement aucun traitement spécifique.

Si des symptômes apparaissent, ils commencent généralement quatre à dix jours après l’infection et durent de deux à sept jours.

Les symptômes peuvent inclure :

• forte fièvre (40°C/104°F) ;

• Maux de tête sévères;

• douleur derrière les yeux ;

• douleurs musculaires et articulaires ;

• nausée;

• vomissements ;

• ganglions enflés ou éruption cutanée.


Source link