Dernières Nouvelles | News 24

Tsahal dément les affirmations du Hamas selon lesquelles il aurait capturé des soldats lors d’un nouvel incident à Gaza

L’armée israélienne a rapidement démenti dimanche matin l’affirmation du Hamas selon laquelle des soldats israéliens auraient été capturés par le groupe terroriste lors d’un nouvel incident dans la bande de Gaza.

« L’armée israélienne précise qu’il n’y a aucun incident d’enlèvement d’un soldat », a déclaré l’armée dans un bref communiqué, peu après qu’un porte-parole de la branche militaire du Hamas ait affirmé que le groupe terroriste avait tué puis enlevé des soldats israéliens lors des combats à Jabaliya, au nord de Gaza.

« Nos combattants ont attiré une force sioniste dans une embuscade à l’intérieur d’un tunnel… Les combattants se sont retirés après avoir laissé tous les membres de la force morts, blessés et capturés », Hudhaifa Kahlout – connu sous le nom de guerre Abu Obeida – le porte-parole d’Al. Brigades Qassam, a déclaré dans un message enregistré diffusé par Al Jazeera tôt dimanche.

L’armée israélienne a pénétré à Jabaliya au début du mois pour la troisième fois au cours de la guerre, dans le cadre d’une opération visant à éliminer les cellules du Hamas regroupées dans le camp de réfugiés historique de la ville, une zone que l’armée n’avait pas atteinte auparavant.

Les combats ont été décrits par Tsahal et certains officiers comme « intenses » et « les plus violents » de la guerre, avec de nombreux engagements, à la fois en surface et avec des membres du Hamas utilisant des tunnels. L’armée israélienne a également récupéré les corps de sept otages tués dans les tunnels de Jabaliya.

Avec la déclaration d’Abu Obeida, le Hamas a publié une vidéo qui semblait montrer une personne ensanglantée traînée au sol dans un tunnel. L’identité de la personne et son état n’ont pas pu être vérifiés dans l’immédiat.

La vidéo présentait également des images d’équipement militaire et de trois mitraillettes, qui ne sont pas couramment utilisées par l’armée israélienne.

Cette image publiée dans une vidéo du Hamas le 26 mai 2024 prétend montrer des armes ayant appartenu aux forces israéliennes que le groupe terroriste prétend avoir tuées et enlevées dans la bande de Gaza. (Capture d’écran : Télégramme)

Contrairement aux précédentes vidéos diffusées par le Hamas, le clip diffusé tôt dimanche n’était pas daté.

Le 7 octobre, quelque 3 000 terroristes ont traversé la frontière avec Israël lors d’une attaque sans précédent menée par le Hamas, tuant quelque 1 200 personnes – pour la plupart des civils – et en kidnappant 252, dont une vingtaine de soldats – dont certains ont été tués au cours de l’attaque.

Israël a déclaré la guerre au Hamas en réponse, lançant une offensive visant à renverser le groupe terroriste au pouvoir à Gaza et à obtenir la libération des otages.

Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, affirme que plus de 35 000 personnes ont été tuées ou sont présumées mortes dans les combats jusqu’à présent, même si seulement 24 000 décès ont été identifiés dans les hôpitaux. Le bilan, qui ne peut être vérifié, comprend quelque 15 000 terroristes qu’Israël affirme avoir tués au combat. Israël affirme également avoir tué quelque 1 000 terroristes en Israël le 7 octobre.

Deux cent quatre-vingt-six soldats ont été tués lors de l’offensive terrestre contre le Hamas et lors d’opérations le long de la frontière avec Gaza. Un entrepreneur civil du ministère de la Défense a également été tué dans la bande de Gaza.


Source link