Truss pour dire aux Nations Unies que la Grande-Bretagne ne dépendra plus de ceux qui “cherchent à militariser l’économie mondiale” |  Nouvelles du Royaume-Uni

La Première ministre Liz Truss devrait dire aux Nations Unies que la Grande-Bretagne ne sera plus “stratégiquement dépendante de ceux qui cherchent à militariser l’économie mondiale” alors qu’elle appelle le monde libre à “repousser contre l’agression autoritaire”.

Mme Truss s’adressera à l’Assemblée générale des Nations Unies plus tard mercredi alors qu’elle se réunit pour la première fois sous l’ombre d’une guerre à grande échelle en Europe.

Elle profitera de l’occasion pour exposer les mesures qu’elle prendra pour s’assurer que l’économie britannique est exempte d’interférences malveillantes, notamment en augmentant l’indépendance énergétique et en préservant la sécurité des chaînes d’approvisionnement.

Dans son discours, la Première ministre devrait déclarer : “Nous réformons notre économie pour faire avancer à nouveau la Grande-Bretagne.

“Le monde libre a besoin de cette force économique et de cette résilience pour repousser l’agression autoritaire et gagner cette nouvelle ère de concurrence stratégique.

“Nous ne dépendrons plus stratégiquement de ceux qui cherchent à militariser l’économie mondiale.”