Skip to content

NEW YORK (Reuters) – Les avocats du président américain Donald Trump ont demandé vendredi à une cour d'appel fédérale de bloquer Deutsche Bank AG (DBKGn.DE) et Capital One Financial Corp (COF.N) de remettre les documents financiers de la famille du président et de l’Organisation Trump aux législateurs démocrates.

PHOTO DE DOSSIER: Le président américain Donald Trump est de retour après sa participation à la convention AMVETS dans le Kentucky, à South Lawn de la Maison Blanche à Washington, le 21 août 2019. REUTERS / Tasos Katopodis

L’affaire, devant la deuxième cour d’appel du circuit américain, est l’une des nombreuses batailles juridiques opposant les démocrates qui ont pris le contrôle de la Chambre des représentants américaine en janvier et le président républicain qui souhaite être réélu l’année prochaine.

Dans des assignations à comparaître publiées en avril, les législateurs démocrates ont demandé aux banques des documents concernant Trump, ses enfants adultes et l’organisation Trump.

"Je ne pense pas qu'ils ont un objectif législatif légitime qui appuie ces assignations à comparaître", a déclaré Patrick Strawbridge, avocat aux Trumps, à la cour d'appel.

Deutsche Bank est depuis longtemps l’un des principaux prêteurs de l’activité immobilière de Trump, et un formulaire de déclaration de 2017 a montré que celui-ci avait au moins 130 millions de dollars de dettes envers la banque.

La citation à comparaître de la Deutsche Bank émise par le comité des services financiers de la Chambre et le comité du renseignement cherche à établir des registres des comptes, des transactions et des investissements liés aux atouts, des membres de la famille immédiate et de plusieurs entités de l’organisation Trump, ainsi qu’un enregistrement des liens éventuels avec des entités étrangères.

Dans le même temps, la citation à comparaître de Capital One émise par le Comité des services financiers concerne des documents liés aux activités hôtelières de la Trump Organization.

Elle a fait suite à une demande informelle adressée à la banque en mars par des législateurs démocrates à la recherche de documents relatifs à des conflits d’intérêts potentiels liés à l’hôtel Trump de Washington et à d’autres entreprises.

Les avocats pour les atouts ont fait valoir que le Congrès n'a pas le pouvoir d'exiger les dossiers.

Le juge de district américain Edgardo Ramos a rejeté cet argument en mai, mais l’application des assignations à comparaître a été suspendue pendant l’appel de Trump.

Les assignations à comparaître font partie des efforts des démocrates pour rassembler des informations sur les finances du président.

En juin, un groupe de sénateurs démocrates a exhorté la Réserve fédérale américaine à enquêter sur les relations de la Deutsche Bank avec Trump et son gendre et conseiller Jared Kushner.

Le mois dernier, une cour d’appel à Washington a semblé permettre au cabinet d’expertise comptable de Trump, Mazars LLP, de se conformer à une assignation à comparaître du Comité de surveillance de la Chambre des représentants cherchant à obtenir des documents relatifs aux activités de Trump.

Reportage de Brendan Pierson à New York; Édité par Noeleen Walder, Sonya Hepinstall et Jonathan Oatis

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Shein Many GEO's Shein Many GEO's

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *