Skip to content
Trump: les États-Unis pourraient aider davantage les agriculteurs jusqu'à ce que les accords commerciaux entrent en vigueur

PHOTO DE DOSSIER: Le président américain Donald Trump organise un rassemblement électoral à Colorado Springs, Colorado, le 20 février 2020. REUTERS / Kevin Lamarque / File Photo

WASHINGTON (Reuters) – Les États-Unis pourraient donner aux agriculteurs américains des fonds supplémentaires jusqu'à ce que les accords commerciaux avec la Chine, le Mexique, le Canada et d'autres pays entrent pleinement en vigueur, a déclaré vendredi le président Donald Trump.

"Si nos agriculteurs officiellement ciblés ont besoin d'une aide supplémentaire jusqu'à ce que les accords commerciaux avec la Chine, le Mexique, le Canada et d'autres entrent pleinement en vigueur, cette aide sera fournie par le gouvernement fédéral", a écrit Trump dans un message Twitter entièrement en majuscules.

On ne savait pas immédiatement quelle serait l'ampleur de l'aide ou combien de temps elle durerait.

L'administration Trump a réservé une enveloppe d'aide de 16 milliards de dollars aux agriculteurs en 2019, et 12 milliards de dollars un an plus tôt. En janvier, le secrétaire à l'Agriculture Sonny Perdue a déclaré que les agriculteurs ne devraient pas s'attendre à un nouveau plan de sauvetage en 2020.

Trump cherche à être réélu lors de l'élection présidentielle du 3 novembre. Les agriculteurs constituent un élément clé de sa base électorale, mais ils ont été gravement meurtri par les bas prix des produits de base et le différend tarifaire de Trump avec la Chine.

La Maison Blanche, le ministère de l'Agriculture et le bureau du représentant américain au commerce ont tous refusé de commenter.

Le mois dernier, Trump a signé un accord commercial avec le Canada et le Mexique, ainsi qu'un accord séparé de phase 1 avec la Chine qui est entré en vigueur à la mi-février.

Le Canada n'a pas encore ratifié l'accord et les experts étaient sceptiques quant au fait que la Chine, qui s'était engagée à augmenter ses achats de produits américains de 200 milliards de dollars sur deux ans, serait en mesure d'atteindre cet objectif avant même qu'une épidémie de coronavirus n'atteigne les importations et les exportations du pays .

Reportage de Makini Brice; Rapports supplémentaires de P.J. Huffstutter à Arlington, Virginie; Montage par Susan Heavey et Bernadette Baum

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *