Trump annonce le retrait américain de l'Organisation mondiale de la santé

WASHINGTON – Le président américain Donald Trump a déclaré vendredi qu'il mettait fin à la relation des États-Unis avec l'Organisation mondiale de la santé, mettant à exécution sa menace de se retirer de l'agence de santé des Nations Unies qu'il est accusé d'avoir mal géré la pandémie de coronavirus.

"Nous mettrons fin aujourd'hui à nos relations avec l'Organisation mondiale de la santé et dirigerons ces fonds vers des besoins mondiaux et méritants en matière de santé publique", a déclaré Trump dans un communiqué du White House Rose Garden.

Le mois dernier, Trump a gelé temporairement le financement américain à l'OMS, affirmant que l'organisation a bâclé la réponse internationale à la pandémie et a été trop déférente envers la Chine. Les États-Unis ont déjà versé plus de 400 millions de dollars par an au budget annuel de 4,8 milliards de dollars de l’OMS, plus que tout autre pays.

Trump a envoyé une lettre plus tôt ce mois-ci au directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, menaçant de rendre le financement gratuit permanent si l'organisation n'apportait pas de «changements de fond» dans les 30 prochains jours. La lettre ne détaillait pas les réformes demandées.

L'OMS a organisé des essais mondiaux de vaccins et de médicaments contre le nouveau virus.

Cette décision a été immédiatement critiquée par les experts de la santé publique, qui ont déclaré qu’il n’était pas logique de couper le financement du groupe dans une pandémie qui fait toujours rage.

"Nous avons aidé à créer l'OMS", a écrit Tom Frieden, qui dirigeait le CDC sous l'administration Obama, sur Twitter. «Nous en faisons partie. Cela fait partie du monde. Tourner le dos à l'OMS nous rend, nous et le monde, moins sûrs. »