Skip to content

Martin Truex Jr. n’est pas arrivé au Las Vegas Motor Speedway pour la course inaugurale de la Monster Energy NASCAR Cup Series dimanche soir, lors des séries éliminatoires pour 10 compétitions à 16 pilotes.

Truex Jr. gagne le match d'ouverture des séries à Las Vegas

13 septembre 2019; Las Vegas, NV, États-Unis; Martin Truex Jr. (19 ans), pilote de la Monster Energy NASCAR Cup Series, pendant les essais du South Point 400 au Las Vegas Motor Speedway. Crédit obligatoire: Jerome Miron-USA TODAY Sports

Mais Truex a certainement quitté Vegas avec un peu de chaleur alors qu’il dépassait Kevin Harvick pour la tête avec 20 tours à faire et partait de là pour remporter la victoire au South Point 400.

La victoire était la cinquième meilleure performance de la saison pour le pilote Joe Gibbs Racing. Il a donné à son équipe sa 14e victoire en 27 courses cette année.

Harvick de Stewart-Haas Racing a terminé deuxième.

Brad Keselowski de l’équipe Penske a terminé troisième, tandis que Chase Elliott de Hendrick Motorsports et Chase Elliott de l’équipe Penske ont terminé respectivement quatrième et cinquième.

Tous les cinq premiers pilotes sont en lice pour les séries éliminatoires.

Truex, qui a remporté le championnat Series en 2017, venait de terminer sur une série de trois courses au cours desquelles son meilleur résultat était la 13ème. Il n’a pas semblé jouer un rôle important au début du week-end à Vegas car il avait perdu le rythme lors de la dernière séance d’entraînement et s’est ensuite qualifié 24e plus rapide.

Mais quand ça a compté dimanche, Truex était formidable. Sa marge de victoire était de plus de 4 secondes.

Son coéquipier Kyle Busch, qui a débuté la course avec quatre victoires sur la saison et en tant que leader des points de la série, a eu des ennuis tôt. Devant la 20e place à cause d'un faible effort de qualification, le côté de Busch a balayé le mur dans les premiers tours. Cela l’a obligé à faire 12 tours dans les stands pour prendre des pneus à droite. Cela l'a mis deux tours.

Mais le gagnant des quatre courses a continué à pousser. Il est remonté dans le top 10 lors de la dernière étape, mais s'est évanoui et a terminé 19e.

Erik Jones, coéquipier de Joe Gibbs Racing et pilote de Playoff, a eu des problèmes qu’il n’a pas pu surmonter car sa voiture est tombée en deuxième vitesse au début de la deuxième étape. Jones, qui a gagné à Darlington il ya deux semaines, a dû emmener sa voiture au garage.

Kurt Busch de Chip Ganassi Racing, qui a claqué le mur lors de la dernière étape, a également quitté Vegas pour la première fois. Joey Logano, de l’équipe du Penske, qui, après avoir mené 105 tours, s’est heurté à l’arrière d’un marqueur arrière et a subi des dommages importants à l’avant n’a pas été remis en cause; Clint Bowyer, de SHR, a commencé la course en partant de la pole, mais a ensuite reculé de façon constante et a terminé 25e et un tour à la vitesse.

– Média niveau champ

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *