Skip to content

LOS ANGELES (Reuters) – Un homme de Los Angeles qui, selon les procureurs, aurait fourni à la contrefaçon d'oxycodone incrustée de fentanyl la responsabilité de l'overdose mortelle de Mac Miller en 2018, a été arrêté pour détention de drogue, la troisième arrestation résultant de la mort du rappeur.

Stephen Andrew "Stevie" Walter a été arrêté lundi à son domicile à Los Angeles et accusé de distribution et de possession d'une substance contrôlée, a déclaré le porte-parole du procureur américain Thom Mrozek.

Miller, l'acteur Malcolm James McCormick, âgé de 26 ans, a été retrouvé sans réaction à son domicile dans le quartier de Studio City à Los Angeles le 7 septembre 2018, puis déclaré mort. Une autopsie a révélé qu'il avait subi une overdose accidentelle de fentanyl, de cocaïne et d'alcool.

Le fentanyl est un analgésique opioïde bon marché, relativement facile à synthétiser, 50 fois plus puissant que l’héroïne et qui a joué un rôle majeur dans la crise dévastatrice des opioïdes aux États-Unis.

Cameron James Pettit, un trafiquant de drogue présumé de Los Angeles, a été arrêté le 4 septembre pour des accusations de trafic de drogue au niveau fédéral, après que les procureurs eurent déclaré qu'il avait donné 10 comprimés contenant du fentanyl à Miller deux jours avant le décès du musicien. (L2N25V1EN)

Cette semaine, Ryan Reavis, 36 ans, a été arrêté à son domicile à Lake Havasu City, en Arizona, au cours de l'enquête. La police a déclaré avoir trouvé chez lui de la marijuana, des accessoires de drogue, des pilules, un carnet d’ordonnances de médecin, trois armes à feu et des munitions.

Un affidavit d'un agent américain chargé de l'application de la drogue a montré aux enquêteurs que Pettit avait obtenu les pilules de Walter, qui utilisait Reavis comme un «coureur» pour les délivrer.

Les transcriptions des messages texte passés entre Walter et Pettit lors de la transaction, suivies d'un échange entre Reavis et Pettit pour organiser la livraison, sont incluses dans l'affidavit.

Les procureurs affirment que Pettit a continué à se procurer de la drogue auprès de Walter après le décès de Miller, bien qu'il ait dit à un ami qu'il craignait d'être envoyé en prison en raison de la surdose du rappeur. par un tribunal fédéral à Los Angeles jusqu'au 10 octobre.

L’avocat de Walter, William Harris, a refusé de commenter l’affaire, n’ayant pas encore vu les preuves. Harris a déclaré que les trois accusés seraient probablement inculpés par un grand jury fédéral.

Natif de Pittsburgh, Miller a rencontré un public d'adolescents et a dominé les palmarès de l'album Billboard avec son premier album intitulé «Blue Slide Park» en 2011. Il a été nominé à titre posthume pour un Grammy pour son dernier album, «Swimming».

Miller a fréquenté la superstar de la pop Ariana Grande pendant environ deux ans avant de se séparer en mai 2018 et elle chante affectueusement à son sujet sur son single «Thank u, next.».

Reportage de Dan Whitcomb; Édité par Marguerita Choy et Clarence Fernandez

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *