Trois autres policiers iraniens morts au cours d’une semaine de violences – rapport

Le drapeau national iranien est visible à l’extérieur du siège de l’Agence internationale de l’énergie atomique lors de la réunion de l’agence.

Trois policiers iraniens ont été tués cette semaine, a annoncé samedi l’agence de presse Tasnim, portant à six le nombre d’officiers ayant perdu la vie dans des violences signalées au cours de la même période.

Vendredi, un capitaine a été tué dans la province du Khouzistan, dans le sud-ouest, lors d’un raid contre une « base de voleurs armés », a rapporté Tasnim.

La veille, un autre policier est décédé des suites de blessures subies lors d’affrontements avec des « voyous armés » dans la province centrale d’Ispahan, a indiqué l’agence de presse.

Un autre policier a été renversé mercredi par un véhicule transportant du carburant de contrebande dans la province sud-est du Sistan-Balouchistan, selon Tasnim.

La province est située à la frontière avec le Pakistan et est le théâtre d’affrontements entre les forces de sécurité et les groupes armés.

Les affrontements impliquent souvent des gangs de passeurs ainsi que des séparatistes de la minorité baloutche ou des groupes militants extrémistes.

Mercredi, l’agence de presse officielle IRNA a déclaré que trois policiers, dont un colonel, avaient été tués et six autres blessés lors d’affrontements avec un groupe armé, également au Sistan-Baloutchistan.

Au moins deux membres du groupe armé ont été tués dans les violences, qui ont duré près de 24 heures, selon le communiqué.


Nous voulons entendre votre point de vue sur l’actualité. Abonnez-vous à News24 faire partie de la conversation dans la section commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *