Tragique Geronimo l’alpaga n’avait PAS de tuberculose, suggère un rapport du gouvernement

GERONIMO l’alpaga n’avait pas de tuberculose, suggère un rapport du gouvernement.

Le camélidé tragique a été traîné à mort par des agents du Defra le mois dernier après que la propriétaire Helen Macdonald a perdu une bataille judiciaire de quatre ans pour le sauver.

Les tests indiquent que Geronimo l’alpaga n’avait pas de tuberculoseCrédit : PA

Elle a insisté sur le fait que son animal de compagnie de huit ans était indemne de tuberculose bovine malgré deux tests positifs – et maintenant les rapports de pathologie vus par The Sun montrent qu’il n’y avait aucune preuve concrète de la maladie.

Defra avait déclaré que 11 lésions trouvées sur le corps de l’alpaga présentaient des signes de tuberculose.

Mais le rapport dit qu’ils étaient « atypiques » et n’offraient aucune garantie d’infection.

Hier soir, des responsables du ministère de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales ont confirmé que les résultats faisaient l’objet d’une enquête plus approfondie.

Helen a déclaré : « Ce rapport montre que Geronimo a subi une mort brutale pour rien.

« Ces monstres ont assassiné mon animal en parfaite santé.

«Il est temps que Defra soit honnête et affronte les faits – ils m’ont poursuivi et abusé pendant les quatre dernières années et maintenant il s’avère qu’il allait parfaitement bien.

« La façon dont ils ont agi et la façon dont j’ai été traité sont horribles, la mort de Geronimo était une cruauté inutile et inutile. »

🔵 Lisez notre blog Geronimo l’alpaga pour les dernières mises à jour

Geronimo avait été isolé des 80 autres alpagas d’Helen après avoir été testé positif à la tuberculose après son arrivée dans sa ferme à Wickwar, Gloucs, en provenance de Nouvelle-Zélande en août 2017.

Helen a affirmé qu’il avait donné des faux positifs et a entamé un combat juridique pour empêcher qu’il ne soit euthanasié.

Une injonction d’urgence empêchant la mort de Geronimo a été prise en juillet de cette année, mais l’affaire a de nouveau été classée sans suite et un mandat d’exécution a été émis.

Des fonctionnaires en combinaisons de protection contre les matières dangereuses, des lunettes et des masques l’ont traîné par une corde autour du cou pour être tué le 31 août.

Defra a confirmé plus tard que d’autres enquêtes avaient commencé pour fournir des preuves concluantes que Geronimo avait la tuberculose.

Le vétérinaire en chef, le Dr Christine Middlemiss, a déclaré : « Nous nous attendons à terminer l’autopsie complète et [tissue sample testing] processus d’ici la fin de l’année.

Mais après que la nouvelle du rapport a été publiée la nuit dernière, le vétérinaire de Geronimo, le Dr Bob Broadbent, a déclaré: « C’est l’indicateur le plus fort à ce jour que Geronimo n’avait pas de tuberculose bovine. »

Les agents de Defra ont peut-être raté l'abattage de Geronimo

Les agents de Defra ont peut-être raté l’abattage de GeronimoCrédit : ANDREW LLOYD
Le propriétaire de Geronimo fait une déclaration après que l’alpaga a été emporté par les responsables du DEFRA pour être détruit

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments