“Top Gun: Maverick” remporte la première ouverture de Tom Cruise à 100 millions de dollars

Oubliez de franchir le mur du son : Tom Cruise vient de franchir une étape importante dans sa carrière.

La superstar de 59 ans vient d’obtenir son premier week-end d’ouverture à 100 millions de dollars avec “Top Gun : Maverick”. Au cours de ses trois premiers jours dans les cinémas nord-américains, la suite en préparation a rapporté environ 124 millions de dollars en ventes de billets, a déclaré Paramount Pictures dimanche. Y compris les projections internationales, son total mondial est de 248 millions de dollars.

C’est un début supersonique pour un film qui a toujours le ciel grand ouvert du Memorial Day lui-même pour gagner encore plus d’argent. Selon les projections et les estimations, à la clôture de lundi, “Top Gun: Maverick” aura probablement plus de 150 millions de dollars.

Cruise, bien qu’indéniablement l’une des plus grandes stars du monde – peut-être même “la dernière star de cinéma”, selon divers titres – n’est pas connue pour ses ouvertures massives à succès.

Avant “Maverick”, ses plus grands débuts nationaux ont eu lieu en 2005, avec “La guerre des mondes” de Steven Spielberg, qui a ouvert à 64 millions de dollars. Après cela, c’était “Mission : Impossible – Fallout” avec 61 millions de dollars en 2018. Ce n’est pas que ses films ne rapportent pas d’argent à long terme : ils ne sont tout simplement pas énormément préchargés.

La suite de “Top Gun” de feu Tony Scott, qui est sortie en 1986, devait initialement ouvrir ses portes à l’été 2020. La pandémie a fait obstacle à ce plan et il a été retardé à plusieurs reprises. Réalisé par Joseph Kosinski, produit par Jerry Bruckheimer et coproduit et cofinancé par Skydance, la suite aurait coûté 152 millions de dollars à réaliser.

Mais alors même que les mois et les années passaient et que de nombreuses autres sociétés choisissaient de faire des compromis sur les sorties hybrides, Cruise et Paramount n’ont pas hésité sur leur désir d’avoir une sortie en salles majeure. Un début en streaming n’était tout simplement pas une option.

“Cela n’arriverait jamais”, a déclaré Cruise à Cannes.

Et c’est majeur, avec 4 735 salles nord-américaines (un record) diffusant « Top Gun : Maverick ». Il a également ouvert dans 23 600 emplacements sur 62 marchés internationaux. La montée en puissance a été tout aussi flashy, avec des premières ornées d’avions de chasse sur un porte-avions à San Diego et au Festival de Cannes, où Cruise a également reçu une Palme d’Or honorifique, et une première royale à Londres en présence de Le prince William et sa femme Kate.

Les critiques ont également été excellentes, le film obtenant 97% sur Rotten Tomatoes. Le public, composé à 58% d’hommes, lui a attribué un A + CinemaScore, selon les sondages de sortie.

Dans le nouveau film, Cruise reprend le rôle de Maverick, qui revient au programme de formation aéronautique d’élite pour former la prochaine génération de dépliants, notamment Miles Teller, Glen Powell, Monica Barbaro, Greg Tarzan Davis, Danny Ramirez, Lewis Pullman et Jay Ellis. Jennifer Connelly, Jon Hamm et Val Kilmer, reprenant son rôle de l’original, également star.

“Maverick” fait désormais partie des meilleures ouvertures de l’ère pandémique, toujours mené par “Spider-Man: No Way Home” avec 260 millions de dollars, suivi de “Doctor Strange in the Multiverse of Madness” avec 187 millions de dollars et “The Batman” avec 134 millions de dollars .