Skip to content

L'ancien copropriétaire, Tom Hicks, a déploré le fait que Liverpool n'ait pas déménagé dans un nouveau stade.

Les Reds ont passé une bonne partie du début des années 2000 à tenter de quitter Anfield pour s’installer sur un nouveau terrain.

En 2004, ils ont reçu l'autorisation de construire un stade à Stanley Park, à 300 mètres d'Anfield, et le club a obtenu un bail de 999 ans du terrain par le conseil municipal de Liverpool deux ans plus tard.

En 2007, les Américains Hicks et George Gillett ont acheté les Reds et proposé une refonte des plans, ce qui a été accepté par le conseil.

Le stade du Stanley Park, comme il était censé être connu, est resté à l'horizon tout au long du mandat de Hicks et de Gillett, mais la crise économique et la récession ont imposé des retards avant que le club ne subisse ses propres difficultés financières.

John Henry et son groupe de sport Fenway ont acheté le club à leurs compatriotes américains et ont décidé de réaménager Anfield à la place, après que le gourou du baseball ait expérimenté la célèbre atmosphère de Kop.

Depuis, Liverpool a dépensé environ 260 millions de livres pour améliorer Anfield, augmenter la capacité de la tribune principale, renforcer l’hypermarché du club et améliorer les expériences des matchs – avec l’Anfield Road End en tête de liste.

Mais Hicks a révélé qu'il était déçu que les nouveaux propriétaires n'aient pas fini de construire le nouveau stade.

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *