Tisca Chopra travaille pour les transgenres, les veuves pendant la crise COVID |  Nouvelles des gens

Bombay: L’actrice Tisca Chopra fait sa part pour aider les transgenres et les veuves, qui ont été touchés par la pandémie COVID.

L’actrice a lancé une initiative avec le chef Vikas Khanna appelée #IndiaForMothers, pour aider ces groupes à faire face aux crises.

«Lorsque Vikas Khanna et son équipe m’ont contacté pour cette campagne spécifique #IndiaForMothers pour soutenir les veuves et les transgenres en Inde qui ont perdu leurs moyens de subsistance à cause de la pandémie, ce fut un oui instantané de ma part. Ces mères ne sont pas seulement des nourricières, mais aussi des prestataires et beaucoup sont restés sans emploi et même sans abri pendant cette pandémie », a-t-elle déclaré à IANS.

« De même, la communauté transgenre est également dans le besoin – beaucoup sont actuellement sans emploi et ont désespérément besoin de soutien », a ajouté Tisca.

L’actrice avait lancé l’année dernière une initiative appelée At Tisca’s Table, qu’elle réinventait pour aider les gens en ces temps troublés.

«Chez Tisca’s Table, il y a une table mensuelle où nous apportons des esprits créatifs pour faciliter les conversations entre les esprits les plus brillants, et je le fais depuis l’année dernière. Nous avons réinventé la table de la pandémie en voyant que c’est ce dont nous avons le plus besoin en ce moment. Nous avons commencé par envoyer de la nourriture aux infirmières et aux garçons de salle des services Covid des hôpitaux Nanavati et Cooper, pour leur montrer leur amour pour leur travail absolument désintéressé », dit-elle.

L’actrice dit que la situation est mauvaise et que les besoins des gens changent chaque jour.

«La situation était terrible à la mi-avril et est restée ainsi jusqu’au 10 mai environ. Les épicentres ont continué à changer – d’abord Mumbai et Delhi, puis Kolkata et Bangalore. Maintenant, UP est dans une forme pathétique. Le besoin de l’heure se maintient. en changeant – c’était l’oxygène et les lits de soins intensifs pour commencer, puis le plasma et maintenant ce sont les machines ECMO et l’amphotéricine pour le champignon noir est ce dont on a le plus besoin en ce moment », dit-elle.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments