Skip to content

BRUXELLES (Reuters) – Telenor (TEL.OL) utilisera des équipements de Huawei pour construire le réseau 5G norvégien, a déclaré dimanche l'opérateur de télécommunications, l'une des nombreuses sociétés à continuer de travailler avec la société chinoise malgré les pressions américaines.

Telenor affirme que Huawei jouera toujours un rôle dans le déploiement de la 5G

PHOTO DE FICHIER: Le logo de Telenor est visible dans le centre de Belgrade, en Serbie, le 21 mars 2018. REUTERS / Marko Djurica / File Photo

Huawei fait face à un contrôle officiel accru en Europe au milieu des allégations américaines selon lesquelles il représente une menace pour la sécurité. L'entreprise rejette les accusations.

Telenor, contrôlée par l'État, a choisi vendredi le suédois Ericsson (ERICb.ST) pour l'aider à déployer son réseau de télécommunications de cinquième génération (5G).

Huawei, avec lequel Telenor collabore depuis plus d'une décennie sur la 4G, continuera de jouer un rôle dans la modernisation de son infrastructure, a déclaré à Reuters Hanne Knudsen, vice-présidente des communications de Telenor.

"Ericsson a été présenté comme un nouveau fournisseur pour le RAN 5G, mais nous travaillerons également avec Huawei à la fois pour maintenir le réseau 4G et également passer à la couverture 5G dans certaines régions de Norvège", a déclaré Knudsen en réponse à des questions écrites.

«Huawei a fourni du matériel pour RAN, mais pas pour le réseau principal. Quand ils construiront la 5G dans des zones sélectionnées pour la modernisation, ce sera aussi pour le RAN, pas pour le noyau », a-t-elle déclaré.

La filiale finlandaise de Telenor, DNA, utilise également Huawei comme l'un des nombreux fournisseurs de 5G RAN, a déclaré Knudsen.

RAN, ou réseau d'accès radio, fait référence aux radios et antennes qui connectent les smartphones au réseau mobile, et représente la majeure partie du coût d'un nouveau réseau. Ce n'est pas le noyau.

Huawei a déclaré qu'il accueillait favorablement la concurrence en 5G et se réjouissait de poursuivre sa collaboration avec Telenor.

Telenor utilise la société finlandaise Nokia (NOKIA.HE) et Ericsson pour la construction de son réseau central.

Le patron de Telenor Norvège, Petter-Boerre Furberg, a déclaré vendredi à Reuters que les composants du réseau Huawei seraient progressivement supprimés au cours des quatre à cinq prochaines années.

La semaine dernière, Telefonica Deutschland (O2Dn.DE) a choisi Nokia et Huawei pour construire son réseau 5G.

Reportage de Foo Yun Chee; édité par Jason Neely

Nos normes:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *