Taïwan resserre les contrôles aux frontières des coronavirus sur la propagation de la variante Delta

Les nouvelles mesures anti-coronavirus ont été annoncées vendredi par Chen Shih-chung, le ministre de la Santé de l’île, revendiquée par la Chine comme faisant partie intégrante du pays.
À partir de dimanche, les arrivées du Bangladesh, de Grande-Bretagne, d’Indonésie, d’Israël et du Pérou devront rester dans des installations de quarantaine centralisées gérées par l’État pendant 14 jours.

Actuellement, seules les personnes arrivant sur l’île en provenance du Brésil et de l’Inde sont confrontées à de telles restrictions. Les personnes arrivant d’ailleurs sont autorisées à se mettre en quarantaine pendant deux semaines à la maison ou dans les hôtels.

Jusqu’à présent, Taïwan n’a détecté que sept cas de la variante Delta, tous importés d’autres pays. La souche a été identifiée pour la première fois en Inde à la fin de l’année dernière et est considérée comme plus contagieuse que les autres.

Taïwan s’en est extrêmement bien sorti dans la pandémie, gardant ses cas sous la barre des 1 000 pendant plus d’un an. Cependant, la situation a changé récemment, avec l’accélération de la propagation locale de la maladie.

Le décompte du pays s’élève actuellement à 14 465, avec 610 décès. Ces derniers jours, la propagation de la maladie sur l’île s’est ralentie, le pays n’ayant signalé que 79 nouveaux cas domestiques vendredi, contre 129 un jour plus tôt.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés ? Partagez cette histoire !

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments