Skip to content

Swedbank est accusée d’avoir violé les sanctions américaines contre la Russie sur la base du programme d’investigation de SVT Uppdrag Granskning diffusé mardi.

Une équipe de journalistes d'investigation a trouvé des preuves que le prêteur suédois avait acheminé de l'argent aux propriétaires du fabricant d'armes russe Kalachnikov vers un vendeur d'armes américain aux États-Unis via un site offshore. Ces transactions violent les sanctions imposées à la Russie par Washington à la suite de l'annexion de la Crimée en 2014.

Dans une déclaration publiée mercredi, le PDG de Swedbank, Jens Henriksson, a salué l'examen et a promis de "faire toute la lumière" sur l'affaire. Les actions de Swedbank ont ​​perdu 3,8% mercredi matin. L’enquête interne du prêteur est attendue pour le début de 2020.

Les autorités américaines ont infligé des amendes de plusieurs milliards de dollars aux prêteurs européens qui violent les sanctions imposées à la Russie ou à l'Iran.

Swedbank est impliquée dans un autre scandale de blanchiment d’argent qui touche la Russie à la Danske Bank. Le prêteur fait l'objet d'une enquête pour blanchiment de 20 milliards d'euros de non-résidents russes entre 2010 et 2016.

Le scandale global Laundromat concerne 200 milliards d'euros et concerne une série de prêteurs, notamment la Deutsche Bank et des prêteurs systémiques suédois, norvégiens et finlandais.

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *