Surekha Sikri m’a traité comme son fils et m’a nourri, se souvient Balika Vadhu Sharad Kelkar |  Nouvelles télévisées

(Sharad Kelkar a partagé l’écran avec Surekha Sikri dans le feuilleton quotidien « Saat Phere: Saloni Ka Safar », diffusé entre 2005 et 2009. L’acteur s’est ouvert à l’IANS pour partager son expérience de travail avec la défunte actrice lauréate de plusieurs prix nationaux qui , il pense que c’était une institution d’acteur)

PAR SHARAD KELKAR

Mumbai : « J’ai eu la chance de travailler avec Surekha ji au début de ma carrière. Elle m’a traité comme son fils et m’a nourri dans cette émission, des nuances aux dialogues. Sa personnalité était suffisante pour l’obtenir. C’est comme le Dronacharya -Ekalavya genre de chose.

C’était une personne si joyeuse. On s’amusait beaucoup sur le plateau. J’avais l’habitude de faire une farce. Elle était petite et mince. Je venais toujours par derrière, la soulevais et parcourais le plateau. J’ai beaucoup de souvenirs heureux avec elle.

Elle était une institution d’acteur – ses yeux, sa voix, son langage corporel, tout. Ce fut un honneur de travailler avec une telle actrice. C’était la seule série où nous partagions l’écran, mais au cours de ces trois années, j’ai beaucoup appris d’elle.

Dans cette émission, Nahar Singh (le personnage de Sharad) et Bhabho (joué par Sikri) partageaient un doux lien. La plupart de mes scènes émotionnelles étaient avec elle. Elle m’a appris à écouter et à ressentir l’émotion. Elle était géniale en jouant des scènes émotionnelles.

La meilleure qualité chez elle, que j’aimais, c’était que malgré son âge, elle était prête à travailler. Elle voulait travailler, voulait agir et était extrêmement persistante. Elle avait une attitude de ne jamais abandonner. C’était une chose que j’aimais et ce serait formidable si cela venait à moi aussi.

Elle a continué à travailler et à exceller dans son travail. En dépit d’avoir atteint ce niveau, elle avait toujours envie de travailler plus et de s’améliorer. »

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments