Sunnybank, Queensland: coups de feu tirés lors d’un siège d’otage avec une femme et un enfant

Des coups de feu ont été tirés sur les lieux d’un otage où une femme et un jeune enfant ont été détenus pendant au moins 20 heures.

Un homme armé garderait en otage une femme et un garçon de cinq ans dans une maison de banlieue, ce qui aurait incité la police à fermer tout le quartier.

La police tactique a encerclé une maison à Sunnybank sur le côté sud de Brisbane depuis 10h30 jeudi.

Le siège en est maintenant à sa 20e heure avec des dizaines de policiers sur les lieux tôt vendredi matin, où une «déclaration d’urgence» reste en place.

Des négociateurs de la police ont été appelés pour communiquer avec l’homme armé via un microphone.

«C’est la police. Personne ne veut vous faire du mal », ont pu entendre les négociateurs.

Les journalistes présents sur les lieux ont rapporté avoir entendu plusieurs coups de feu provenant de la maison, qui, selon la police, provenaient plus tard de feux d’artifice ou d’un retour de feu de véhicule à un autre endroit sans rapport avec le siège.

Des coups de feu ont été tirés sur les lieux d'une prise d'otages qui entre dans sa 20e heure à Sunnybank.  Sur la photo, des policiers armés (à droite) sur les lieux tôt vendredi matin

Des coups de feu ont été tirés sur les lieux d’une prise d’otages qui entre dans sa 20e heure à Sunnybank. Sur la photo, des policiers armés (à droite) sur les lieux tôt vendredi matin

Un homme armé aurait pris en otage une femme et un enfant de cinq ans dans une maison de banlieue de Sunnybank, dans le sud de Brisbane.  La police tactique (photo) entoure maintenant une maison pour tenter de désamorcer la situation

Un homme armé aurait pris en otage une femme et un enfant de cinq ans dans une maison de banlieue de Sunnybank, dans le sud de Brisbane. La police tactique (photo) entoure maintenant une maison pour tenter de désamorcer la situation

« Une déclaration d’urgence faite par la police à Sunnybank hier après-midi reste en vigueur ce matin », a indiqué vendredi un communiqué de la police.

« Les résidents de la zone d’exclusion sont priés de continuer à suivre les conseils des services d’urgence sur le terrain. »

La police dit que la situation est «  continue  » et «  il n’y a pas de changement  »

«  Nous cherchons à faire de notre mieux pour trouver une résolution pacifique  », a déclaré un porte-parole à 7news.com.au.

Les sections locales ont été invitées à éviter une zone d’exclusion entre l’avenue Dyson, la place Geddes, Beenleigh Rd et la place Ganda.

On pense que l’homme est armé d’une arme «inconnue». L’inspecteur par intérim Mick Ackery a déclaré aux journalistes jeudi que la police faisait tout pour que l’incident soit résolu pacifiquement.

«La police spécialisée fait toutes les tentatives pour dialoguer avec la personne dans la maison.

«Nous sommes prêts à faire face à la situation aussi longtemps que nécessaire pour assurer la sécurité de la communauté, des personnes à l’intérieur de cette maison et, bien sûr, de nos officiers.

La police a déclaré vendredi matin que la situation était en cours.  Sur la photo, des policiers camouflés sur les lieux tôt vendredi matin

La police a déclaré vendredi matin que la situation était en cours. Sur la photo, des policiers camouflés sur les lieux tôt vendredi matin

Le siège est entré dans sa 20e heure vendredi matin.  Sur la photo, des policiers dans la rue bouclée vendredi

Le siège est entré dans sa 20e heure vendredi matin. Sur la photo, des policiers dans la rue bouclée vendredi

L'inspecteur par intérim Mick Ackery a déclaré que la police spécialisée parlait à l'homme `` pour amener l'incident à une conclusion pacifique ''

L’inspecteur par intérim Mick Ackery a déclaré que la police spécialisée parlait à l’homme «  pour amener l’incident à une conclusion pacifique  »

L’inspecteur Ackery a déclaré que la police parlait à l’homme armé mais ne ferait aucun commentaire sur une arme «  inconnue  » qui aurait été impliquée ou sur les autres occupants de la maison afin de ne pas aggraver la situation.

« Vous devez comprendre que c’est une question en cours, une situation dynamique et fluide, donc c’est très difficile pour moi et pas approprié pour moi de faire d’autres commentaires à ce sujet », a-t-il déclaré.

«Je dois laisser le spécialiste contrôler son travail et c’est tout ce que je suis prêt à dire à ce stade.

M. Ackery repasse dans la zone bouclée alors que le siège se poursuit.  Il a déclaré qu'ils étaient `` prêts à faire face à la situation aussi longtemps qu'il le faudrait ''

M. Ackery repasse dans la zone bouclée alors que le siège se poursuit. Il a déclaré qu’ils étaient «  prêts à faire face à la situation aussi longtemps que nécessaire  »

Les sections locales ont été invitées à éviter une zone d'exclusion entre l'avenue Dyson, la place Geddes, le chemin Beenleigh et la place Ganda.

Les sections locales ont été invitées à éviter une zone d’exclusion entre l’avenue Dyson, la place Geddes, le chemin Beenleigh et la place Ganda.

Lorsqu’on lui a demandé si des détectives avaient visité la maison avant le siège, il a déclaré: «  La police s’était rendue à l’adresse.  »

« Contrairement à certaines croyances, l’incident n’a pas commencé à la gare de Banoon », a-t-il déclaré.

«  Il y a un certain nombre de policiers ici, y compris des policiers tactiques, une brigade criminelle et des détectives et d’autres policiers spécialisés.  »

Les trains qui longent la ligne Beenleigh sautaient initialement la gare voisine de Banoon, mais ont repris plus tard comme d’habitude.

Des voisins qui vivent dans cet endroit généralement «  très paisible et charmant  », ont déclaré avoir entendu un homme et une femme se disputer jeudi matin.

Ils ont ensuite entendu la femme crier quelques instants avant que la police ne envahisse la zone.

« Il devait y avoir une quarantaine de policiers ici en armure … il y avait des gars en tenue de camouflage et tenant des fusils », a déclaré un habitant au Courier Mail.

Une prise d'otages à Brisbane est entrée dans sa 11e heure.  Sur la photo, la police sur les lieux jeudi

Une prise d’otages à Brisbane est entrée dans sa 11e heure. Sur la photo, la police sur les lieux jeudi