Skip to content

MARINA DEL REY, Californie (Reuters) – Sloane Stephens a déclaré qu’elle était prête à tourner la page d’une année 2019 décevante et à centrer ses efforts sur l’ascension du classement mondial du tennis pour se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo de l’année prochaine.

Stephens a les yeux sur les Jeux olympiques et revient en forme en 2020

DOSSIER PHOTO: Tennis – Wimbledon – All England Lawn Tennis Club et Croquet Club, Londres, Royaume-Uni – 6 juillet 2019 Sloane Stephens des États-Unis en action lors de son match de troisième tour contre la Britannique Johanna Konta REUTERS / Toby Melville

L’Américain de 26 ans, vainqueur de l’Omnium des États-Unis en 2017 et du numéro trois mondial en 2018, a connu des difficultés cette année, échouant à se qualifier pour la finale à aucun tournoi et tombant au 25e rang mondial.

"Je suis ravi de commencer une nouvelle saison car à la mi-2019, j'étais prêt à en finir", a déclaré Stephens lors d'une interview à Reuters après avoir organisé une clinique de tennis au Ritz-Carlton de Marina del Rey, en Californie.

«J’attends donc avec impatience l’horizon 2020 et je suis prêt pour un nouveau départ. Je n'ai littéralement rien à perdre, beaucoup devant moi et nulle part où aller si haut », a-t-elle déclaré.

"Pour moi, c’est une bonne position."

En haut de sa liste d'objectifs pour 2020, elle fait sa deuxième apparition consécutive pour l'équipe américaine aux Jeux olympiques, a-t-elle déclaré.

«J’en avais déjà fait un, ce qui était vraiment cool, et j’aimerais bien en faire un deuxième et jouer pour mon pays», a-t-elle déclaré.

Pour ce faire, elle devra faire face à un programme épuisant pour la WTA, rendu encore plus difficile par le temps de jeu supplémentaire et les déplacements nécessaires au cours d’une année olympique.

«Gérer les hauts et les bas tout au long de l'année est un très gros objectif», a-t-elle déclaré.

"Il s’agit de rester en bonne santé et heureux, de profiter de mon tennis et de ne pas être trop épuisé en début d’année, sachant que la saison est très longue", a-t-elle déclaré.

Stephens a déclaré qu'elle n'avait aucun problème persistant avec la blessure au pied qu'elle avait subie en 2017 et qui avait nécessité une intervention chirurgicale. Elle l'a laissée de côté pendant 11 mois.

En dépit de ses difficultés sur le terrain, sa vie en dehors du terrain a été plus optimiste avec son engagement au sein de l’équipe nationale de football des hommes et de l’attaquant Jozy Altidore du Toronto FC, avec qui elle a commencé à sortir en 2016.

«J'ai un esprit neuf et je me sens beaucoup mieux sur et en dehors du court», a-t-elle déclaré.

"Je pense que cela me permettra d'avoir de meilleurs résultats."

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *